SYNDROME du CÔLON IRRITABLE: Moins de FODMAPs pour réduire les troubles intestinaux – Nature Reviews Gastroenterology & Hepatology

SHARE :

Souvent invoqué pour soulager les troubles gastro-intestinaux, le régime pauvre en FODMAPs, réunit de plus en plus de données suggérant son efficacité. Cependant, la mise en place d’un tel régime nécessite le conseil et la surveillance d’un professionnel de santé. D’autant que les effets à long terme sur la santé du patient ne sont pas encore clairement établis.

 

Le régime pauvre en  » FODMAPs  » pour  » Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols  »  ou  » oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles par la flore intestinale  » est réputé comme pouvant soulager un certain nombre de troubles intestinaux, par une diminution de l’apport alimentaire en différents sucres faiblement absorbés et fermentescibles. Les FODMAPs partiellement ou pas du tout digérés et absorbés au niveau de l’intestin grêle pourraient en effet entraîner une distension du gros intestin et la production de gaz liée à leur fermentation entraîner des douleurs intestinales ou encore une accélération du transit et des flatulences.

 

Les FODMAPs sont présents dans les fibres alimentaires de très nombreux végétaux et autres aliments:

·         Les oligosaccharides dans les céréales comme le blé, l’orge, le seigle, dans de nombreux légumes comme les poireaux, la betterave ou graines comme les pistache, noix de cajou ou les lentilles,

·         les disaccharides (lactose), dans un grand nombre de produits laitiers,

·         les monosaccharides (fructose) dans de nombreux fruits, miel, sirops…

·         les polyols dans de nombreux fruits également et sucreries diverses dont celles édulcorées au sorbitol, xylitol…

On l’aura compris, un régime pauvre en FODMAPs peut être contraignant, même s’il s’agit de réduire les apports et non d les supprimer totalement. Dans tous les cas, il doit faire l’objet d’une préconisation et du suivi d’un diététicien-nutritionniste, avant une éventuelle réintroduction de certains sucres.

 

Régime pauvre en FODMAPs et symptômes de colopathie fonctionnelle : Des preuves de l’efficacité du régime pauvre en FODMAPs s’accumulent, précise le Dr. Schär Institute, rattaché au groupe alimentaire du même nom, spécialisé dans les produits sans gluten. Est citée en particulier, une étude rétrospective, publiée en 2006 dans le Journal of the American Dietetic Association montrant chez des patients souffrant d’une mauvaise absorption du fructose, et ayant adopté un régime pauvre en FODMAPs, une amélioration des symptômes de la colopathie fonctionnelle chez 85% d’entre eux.  Une autre étude du NICE britannique conclut à des résultats proches, soit une amélioration chez 76% des patients.

 

Si les bénéfices d’un régime pauvre en FODMAPs commencent à être bien documentés, les conséquences à long terme sur la santé du patient ne sont pas encore clairement établies. Des études plus longues restent donc nécessaires et l’adoption de tels régimes à valider, impérativement par un professionnel de la nutrition.

 

Sources:

Dr. Schär Institute Forum /2014: Les FODMAPs à l’origine du syndrome du côlon irritable? (Visuels)

Nature Reviews Gastroenterology & Hepatology 2014 doi:10.1038/nrgastro.2013.259  Mechanisms and efficacy of dietary FODMAP restriction in IBS

The American Journal of Gastroenterology 2013 doi: 10.1038/ajg.2013.96 Short-chain carbohydrates and functional gastrointestinal disorders

J. Am. Diet Assoc. 2006 Fructose malabsorption and symptoms of irritable bowel syndrome: guidelines for effective dietary management

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr