L'EXERCICE PHYSIQUE permet d'annuler les effets de la sédentarité – Mayo Clinic Proceedings

SHARE :

Une évidence? Pas forcément. Cette étude montre qu’une grande sédentarité ou une longue période passée en position assise dans la journée peut être  » rattrapée  » par la pratique régulière de séances d’exercice physique. Pour preuve, ces séances d’activité réduisent non seulement le risque d‘obésité mai aussi les marqueurs sanguins associés aux maladies cardiovasculaires. Alors que la sédentarité peut être une contrainte, professionnelle par exemple, il est intéressant de savoir que ses effets néfastes sur la santé  » disparaissent  » avec la pratique régulière de l’exercice.  

 

Les chercheurs de l’American Cancer Society, de l’Institut Cooper (Dallas), et de l’Université du Texas rappellent que la sédentarité -et en particulier le temps passé assis- est liée à une augmentation du risque d’obésité, de syndrome métabolique, de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et de décès prématuré. Mais ces études n’ont jamais regardé l’effet correcteur d’une remise en forme par l’exercice physique.

 

Or, il se trouve que l’association entre la sédentarité prolongée, l’obésité et les marqueurs sanguins associés aux maladies cardiovasculaires devient nettement moins prononcée avec la prise en compte d’une remise en forme. Cette étude menée auprès de 1.304 hommes patients à la clinique Cooper à Dallas en fait la preuve. Les participants ont déclaré leur temps d’écran et de sédentarité, au bureau ou en voiture et leur forme physique a été évaluée par test sur tapis roulant.

L’analyse montre que,

·         plus la sédentarité est prolongée, plus élevés sont les niveaux de pression artérielle systolique, de cholestérol total et de triglycérides et moins élevés sont les  niveaux de  » bon cholestérol  » HDL,

·         plus la sédentarité est prolongée, plus sont également élevés l’IMC, le tour de taille et le pourcentage de graisse corporelle.

Cependant, la prise en compte de la forme physique modifie ou annule ces associations : ainsi, des niveaux de condition physique élevés sont associés à des mesures d’adiposité et métaboliques réduites.

 

Des résultats qui suggèrent d’encourager la  » remise en forme  » par la pratique de l’activité physique chez les personnes qui ont un temps imposé et involontaire de sédentarité.

 

Source: Mayo Clinic Proceedings July 14 2014 doi 10.1016/j.mayocp.2014.04.026

Sedentary Behavior, Cardiorespiratory Fitness, Physical Activity, and Cardiometabolic Risk in Men: The Cooper Center Longitudinal Study

Pour en savoir plus sur la Sédentarité et ses effets

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr