SÉCURITÉ BIOLOGIQUE: Les Etats-Unis durcissent les protocoles de recherche – CDC

SHARE :

Deux incidents récents qui auraient pu entraîner de graves effets sur les personnels de recherche exposés, motivent ce rapport des US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et de nouvelles mesures pour améliorer la qualité et la sécurité des laboratoires de recherche. La sortie d’un des laboratoires des CDC d’un mélange d’une souche inoffensive avec une souche hautement contagieuse de la grippe aviaire H5N1, et les manipulations hors protocole de sécurité de la bactérie de l’anthrax, ayant entraîné 75 cas de contamination chez des employés, ont mis en évidence, pour les autorités américaines la nécessité d’un contrôle plus rigoureux des protocoles de sécurité.

 

Même si, en fin de compte, l’incident anthrax n’a pas eu de conséquence, aucun employé n’ayant développé la maladie du charbon. Ce qui fait dire aux CDC qu’il n’est pas impossible mais toutefois peu probable que des membres du personnel aient été exposés à B. anthracis. Même si, à la suite de l’envoi à un laboratoire du ministère américain de l’Agriculture, l’échantillon comportant la souche H5N1 hautement pathogène n’a, semble-t-il pas entraîné d’exposition. L’inquiétude majeure américaine reste celle du bioterrorisme, ces agents étant des armes bactériologiques en puissance.

Les CDC instaurent ainsi, sur le champ,

·         un moratoire sur les transferts à l’intérieur ou à l’extérieur des laboratoires de niveaux de sécurité 3 et 4, des matériels biologiques qu’ils soient vivants ou inactivés et cela jusqu’à décision d’un comité consultatif.

·         des mesures disciplinaires à l’encontre des personnels ayant enfreint le protocole,

·         la création d’un groupe de travail de haut niveau, qui relève du Directeur des CDC, pour accélérer l’amélioration de la sécurité en laboratoire,

·         la création d’un groupe consultatif externe pour la sécurité en laboratoire,

·         le lancement d’une enquête pour déterminer les causes profondes de ces incidents,

·         la création d’un groupe d’examen interne des systèmes et des procédures afin de développer les mesures de prévention nécessaires.

 

Revoir les protocoles de désactivation : Car l’incident  » anthrax «  a commencé quand un laboratoire de biosécurité de niveau 3 a préparé des échantillons de B. anthracis pour une utilisation au niveau de biosécurité plus faible (BSL 2) où des bactéries vivantes ne sont pas nécessaires. Le laboratoire aurait utilisé un protocole qui pourrait ne pas avoir suffisamment inactivé les échantillons. De précédentes expériences sur des spores de B. anthracis avaient d’ailleurs montré que la procédure épargne un très petit nombre de spores qui reste viable même après 24 heures de traitement avec les produits chimiques d’extraction…

 

Source: CDC

Report on the Potential Exposure to Anthrax

Timeline for Anthrax laboratory incident

Timeline for Influenza H5N1 laboratory incident

Lire aussi: ANTHRAX: 75 scientifiques américains contaminés

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “SÉCURITÉ BIOLOGIQUE: Les Etats-Unis durcissent les protocoles de recherche – CDC”

  1. […] Deux incidents récents qui auraient pu entraîner de graves effets sur les personnels de recherche exposés, motivent ce rapport des US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et de nouvelles mesures pour améliorer la qualité et la sécurité…  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr