SANTÉ néonatale: La taille du bébé en dit long sur la santé de la mère – The Lancet Diabetes & Endocrinology

SHARE :

Cette large étude de l’Université d’Oxford conclut que les bébés nés de mamans en bonne santé, partout dans le monde, sont très semblables en taille, comme si la taille du bébé était en fin de compte un critère en soit de développement harmonieux. Un résultat d’autant plus surprenant qu’il existe une forte ampleur, dans la réalité, dans la croissance des fœtus et la taille des nouveau-nés. Cette similarité étonnante, documentée dans le Lancet Diabetes & Endocrinology, suggère que lorsque les mères ont accès à l’éducation, à l’équilibre nutritionnel et aux soins de santé et durant la grossesse, leurs bébés ont des chances égales de croissance et de santé et, finalement "aboutissent" à une taille de naissance similaire. Comme le dit l’un des auteurs de l’étude :  » Actuellement, nous ne sommes pas tous égaux à la naissance. Mais nous pourrions l’être« .

 

Cette étude internationale, Intergrowth-21st, qui a suivi près de 60.000 grossesses, dans 8 pauys de tous continents, aboutit en effet à une conclusion étonnante : La croissance in utero et la taille à la naissance, sont étonnamment semblables dans le monde entier, chez les bébés de mères en bonne santé, bien éduquées et bien nourries. Une conclusion étonnante lorsqu’on met en regard les grandes disparités de taille constatées chez les bébés à la naissance. Une étude intéressante aussi car elle démontre que l’origine ethnique n’est pas un facteur majeur, en regard de l’éducation, la santé et l’état nutritionnel des mères, et des soins dispensés pendant la grossesse.

 

Ici, les chercheurs ont réalisé des échographies du début de la grossesse à l’accouchement, pour mesurer la croissance osseuse des bébés in utero, puis mesuré la taille et le périmètre crânien de tous les bébés à la naissance. L’analyse montre que,   

·         la croissance osseuse in utero, la taille et le périmètre crânien à la naissance sont très semblables dans le monde entier quand les bébés sont nés de mères éduquées, en bonne santé et bien nourries.

·         4% de la différence possible dans la croissance fœtale et la taille à a naissance pourraient être attribués à des différences ethniques,

·         améliorer l’éducation, la santé et la nutrition des mères dans le monde apporterait de grands bénéfices en Santé de l’Enfant.

 

Un bon départ pour tous les bébés : Le Pr José Villar du Service obstétrique et gynécologie de l’Université d’Oxford, auteur principal de l’étude confirme qu’un bon départ dans la vie pour tous serait possible en s’assurant que les mères sont bien suivies et ont un accès aux soins prénatals appropriés. La réalité est bien différente : En 2010, 32 millions de bébés (soit 27% des naissances vivantes) naissent dans le monde déjà sous-alimentés avec pour conséquences la maladie et le décès dans la petite enfance. De plus, on sait qu’une trop petite taille à la naissance est associée au risque accru de diabète, d’hypertension artérielle et de maladies cardiovasculaires à l’âge adulte. Enfin, c’est sans compter avec les dépenses de santé associées aux naissances avec faible poids ou taille de naissance.

 

Des implications pratiques immédiates : Alors qu’elles existent pour les nourrissons et les enfants, il n’existe pas de normes internationales de taille et de périmètre crânien pour le fœtus et le nouveau-né, elles sont donc à développer. C’est d’ailleurs l’objectif de l’étude Intercroissance-21, de construire ces normes internationales et d décrire la croissance optimale in utero. Les résultats de l’étude sont d’ailleurs concordant avec les normes de l’OMS existants pour les nourrissons, soit une taille moyenne à la naissance de 49,4 ± 1,9 cm, contre 49,5 ± 1,9 cm vs pour l’étude OMS sur la croissance infantile.

Alors qu’il existe des normes pour le taux de cholestérol ou la tension artérielle pourquoi pas pour la croissance in utero?

 

Source: The Lancet Diabetes & Endocrinology 7 July 2014 doi:10.1016/S2213-8587(14)70121-4 The likeness of fetal growth and newborn size across non-isolated populations in the INTERGROWTH-21st Project (Visuel © Piotr Marcinski – Fotolia.com)

 

Lire aussi: NÉONAT: Et si l’on donnait à chaque bébé un bon départ dans la vie ?

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr