SANTÉ CARDIAQUE: La satisfaction conjugale préserve du risque cardiaque – Psychosomatic Medicine

SHARE :

Ce n’est pas la première étude à examiner l’association entre la satisfaction conjugale au quotidien et le risque de maladie cardiovasculaire. Cette nouvelle étude de l’Université de Pittsburg révèle la corrélation entre des relations conjugales malheureuses et le risque de maladies cardio-vasculaires, via l’évaluation de l’épaisseur de la plaque d’athérome dans l’artère carotide. Les conclusions, présentées dans la revue Psychosomatic Medicine, montrent, une fois de plus, l’impact de relations sociales accomplies sur de bons résultats de santé.

 

De plus en plus de preuves suggèrent que la qualité des relations sociales et conjugales impactent les résultats en santé cardiaque, explique l’auteur principal Thomas Kamarck, professeur de psychologie et de biologie à l’Université de Pittsburgh: Moins de problèmes cardio-vasculaires, lorsqu’on vit en couple, avait conclu cette étude récente de l’American College of Cardiology. Quel que soit l’âge, le mariage ou la vie en couple réduit de moitié le risque de crise cardiaque et le risque de décès chez les hommes et les femmes avait également conclu cette large étude finlandaise publiée dans l’European Journal of Preventive Cardiology. Enfin, en cas de chirurgie cardiaque, les adultes mariés, hommes ou femmes, ont plus de 3 fois plus de chance de survivre à l’intervention plus de 3 mois que leurs homologues célibataires, selon une dernière étude publiée en 2011 dans la revue Health Psychology.

 

Cette nouvelle étude, menée auprès de 281 participants âgés en moyenne de 42 ans, et en bonne santé au départ de l’étude, constate en effet des liens dès les premiers stades de développement de la plaque artérielle et suggère qu’une  » mauvaise  » relation conjugale entraine une augmentation de 8,5% du risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (AVC) vs les personnes ayant un niveau élevé de satisfaction conjugale. Les relations des participants mariés ou vivant en couple dans une relation conjugale suivie, ont été évaluées, durant 4 jours, à chaque heure, comme positives ou négatives.  L’épaisseur de l’artère carotide a été également mesurée. Les partenaires ayant déclaré plus d’interactions négatives présentent des artères carotides épaisses.

 

Ces résultats, qui confirment de précédentes données, ont des implications plus larges, concluent les auteurs :  » Tous les processus sociaux interagissent pour déterminer la santé physique « .

 

Source: Psychosomatic Medicine June 2014 doi: 10.1097/PSY.0000000000000071 Daily Marital Interaction Quality and Carotid Artery Intima-Medial Thickness in Healthy Middle-Aged Adults

Lire aussi: Le mariage, excellent pour la santé cardiaque !

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr