MÉNOPAUSE: Une boîte à outils universelle pour la diagnostiquer et la gérer – Climacteric

SHARE :

Gérer en amont la ménopause, c’est l’objet de cette première boîte à outils destinée aux médecins généralistes pour utilisation chez les femmes dès l’âge de 40 ans. Développée à l’Université Monash, cette boîte à outils  » ménopause « , utilisable par le médecin généraliste partout dans le monde et qui combine un outil de diagnostic et un guide des traitements hormonaux approuvés, est présentée dans Climacteric, une revue de l’International Menopause Society.

 

L’idée est de combler l’absence de lignes directrices claires en matière de diagnostic et de gestion de la ménopause, en particulier pour les généralistes qui ne vont consacrer que quelques minutes à cette prise en charge spécifique. C’est le résultat d’une recherche sur l’ensemble des études et données scientifiques disponibles, sur les algorithmes de diagnostic mais aussi de l’expérience clinique de l’équipe du Pr Susan Davis, de l’École de santé publique et de médecine préventive de l’Université Monash.

 

Conçu pour utilisation en cabinet médical, cet outil, construit un peu comme un organigramme va accueillir l’histoire médicale de la patiente et ses facteurs de risque pour arriver à la meilleure option de prise en charge. Le médecin pose des questions normalisées à sa patiente dont les réponses vont pouvoir nourrir l’histoire médicale de la patiente et permettre le diagnostic puis la gestion de la ménopause. Le kit permet d’alerter sur les préoccupations de santé et conseille une liste de traitements hormonaux approuvés et adaptés.  » Nous avons réalisé, explique l’auteur, la grande confusion qui persiste non seulement dans l’identification du début de la ménopause mais aussi dans la prescription éventuelle d’un traitement adapté pour atténuer ses effets secondaires « .

 

A chaque femme son diagnostic : La ménopause qui intervient entre les âges de 45 et 55 ans entraine chez certaines femmes, en raison de changements hormonaux, des symptômes variés qui incluent, entre autres, les bouffées de chaleur, l’anxiété, la dépression et des douleurs articulaires. Ces symptômes, en raison de leur diversité rendent le diagnostic difficile.  » De nombreux médecins pensent que la ménopause est la même pour toutes les femmes, mais la réalité est tout autre. Chaque femme a sa propre expérience individuelle de la ménopause et cela complique encore le diagnostic « .   

A chaque femme son traitement : Alors que l’hormonothérapie est fréquemment prescrite, son succès varie selon le type de symptômes et leur gravité, et les antécédents médicaux et personnels des patientes. L’outil permet une prescription personnalisée  » tout aussi bien pour une femme de 41 ans à Madras que pour une femme de 48 ans à Manhattan « , précise l’auteur.

Un outil que l’International Menopause Society a déjà prévu de promouvoir dans le monde entier, affirmant qu’il est le premier à offrir des conseils pratiques structurés, basés sur des lignes directrices officielles et des preuves scientifiques. Car pour le médecin, la  » boîte  » est claire et accessible et, pour la patiente elle garantit l’information sur les options de traitement.

 

Source: Climacteric 7 July, 2014 doi:10.3109/13697137.2014.929651 A Practitioner’s Toolkit for Managing the Menopause

Pour en savoir plus sur la Ménopause

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr