CANCER COLORECTAL: Des miARNs pour cicatriser les plaies de l’intestin – Cell

SHARE :

Cette recherche de l’Université du Texas révèle le rôle essentiel d’un groupe de microARNs (ou miARNs) dans la suppression des tumeurs du côlon et la  » cicatrisation  » des maladies inflammatoires de l’intestin (MICI). Ces conclusions, présentées dans la revue Cell, ouvrent de nouvelles voies thérapeutiques pour les maladies intestinales courantes comme la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn.

 

 

 

La colite ulcéreuse et la maladie de Crohn, les 2 maladies inflammatoires de l’intestin (MICI) les plus courantes sont causées par une réponse immunitaire anormale qui attaque les cellules dans l’intestin. La lésion chronique du côlon qui en résulte est considérée comme un facteur de risque de cancer du côlon. Le Dr Joshua Mendell de l’UT Southwestern Medical Center et son équipe, en décryptant les mécanismes cellulaires en cause, ouvrent de nouvelles voies thérapeutiques possibles pour ces maladies.

 

Les microARNs, objets de ces travaux, contribuent à réguler les niveaux des protéines, ce qui détermine ensuite la réponse des cellules aux différents stimuli. Le génome des mammifères, dont les humains, comprend de 550 à 1.000 gènes à l’origine de la transcription de miARN.

 

 

 

Le laboratoire du Dr Mendell étudie comment les dysfonctionnements de ces minuscules régulateurs vont déclencher des maladies comme le cancer. Ici, les chercheurs se concentrent sur 2 miARNs, miR-143 et miR-145 déjà bien documentés comme impliqués dans le cancer colorectal.  

 

Lorsque les chercheurs éteignent le gène qui produit ces 2 miARN chez des modèles de souris, ils constatent que les cellules épithéliales qui accélèrent normalement leur prolifération pour réparer les lésions intestinales sont alors  » en panne « , incapables de réparer la lésion, et les souris meurent.

 

Ensuite, les chercheurs montrent que ces mi-ARNs sont situés dans cellules mésenchymateuses, des cellules de soutien responsables de la formation de tissu cicatriciel dans l’intestin, et non dans les cellules épithéliales.

 

 

 

L’identification du rôle de ces miARNs et de leur localisation précise est essentielle pour repérer les voies moléculaires qu’ils régulent et finalement découvrir comment les manipuler à des fins thérapeutiques pour régénérer les tissus intestinaux det cicatriser les plaies de l’intestin.

 

 

Source: Cell 22 May 2014 doi.org/10.1016/j.cell.2014.03.055 An Essential Mesenchymal Function for miR-143/145 in Intestinal Epithelial Regeneration

 

Pour en savoir plussur la Maladie de Crohn, les Maladies du côlon

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “CANCER COLORECTAL: Des miARNs pour cicatriser les plaies de l’intestin – Cell”

  1. […] Cette recherche de l’Université du Texas révèle le rôle essentiel d’un groupe de microARNs (ou miARNs) dans la suppression des tumeurs du côlon et la « cicatrisation » des maladies inflammatoires de l’intestin (MICI).  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr