SOS HÉPATITES : Un TRAITEMENT pour tous, une GUÉRISON pour chacun

SHARE :

Telle est donc la nouvelle devise de SOS HÉPATITES : un traitement pour tous, une guérison pour chacun. C’est à travers ce slogan que nous vivrons notre révolution thérapeutique en 2014.

Dans la lutte contre l’hépatite C, l’arrivée de nouvelles molécules capables de guérir presque 100% des personnes infectées[1] ne doit pas être suffisante. Pourtant nous vivons des paradoxes. Alors que SOS HÉPATITES participe à la prise de conscience associative à l’échelon européen et aux développements de plans nationaux dans chaque pays, que faisons­‐nous dans notre hexagone ? Le Ministère de la Santé décide de suspendre la reconduction du plan national de lutte contre les hépatites virales et nous offre pour toute consolation une évaluation du dernier plan et la rédaction pour la première fois d’un rapport d’expert[2]. N’abandonnons pas l’hépatologie et les malades du foie. Oserait-on suspendre le plan national VIH alors que des traitements permettant de guérir 100% des malades feraient leur apparition ? Que faisons-nous des autres maladies du foie qui commençaient juste à se faire entendre : l’hépatite B, l’hépatite delta, les cirrhoses, les cancers du foie, les maladies liées à l’obésité, et toutes les autres hépatopathies plus rares comme les hépatites auto-immunes ?

Les maladies du foie peuvent-elles se satisfaire de traitements puissants, efficaces, bien supportés et apportant une guérison ? Non ! Le seul tiercé gagnant et indispensable est : prévention, dépistage, traitement ; et pourquoi pas un quinté avec l’accompagnement psychologique et social ? Peut-on guérir d’une maladie chronique avant même d’en avoir pris pleinement conscience ?

Les moyens de dépistage & les nouveaux traitements offrent au Ministère de la Santé l’opportunité de prendre une décision politique de Santé Publique d’éradication de l’Hépatite C en France, de réduire la contamination auprès des usagers de drogues car les traitements font maintenant partie de la RDR.

Nous ne pouvons-nous contenter d’une médecine comptable qui se traduit par un accès compassionnel à ces nouvelles molécules pour les malades les plus graves.

Plus de 100.000 personnes sont porteuses d’une hépatite C chronique et l’ignorent encore.

Dépister aujourd’hui (nous attendons encore l’autorisation des TROD VHC) et offrir l’accès aux traitements c’est anticiper les cirrhoses et les cancers[3] de demain, dont le pic de mortalité est prévu pour 2020.

Alors qu’en Europe, la mortalité liée aux hépatites virales est en hausse (90.000 décès dans les pays de l’UE contre 8.000 pour le VIH en 2010)[4], la France se doit de confirmer le leadership qui lui est reconnu.

Les nouveaux traitements et leurs coûts journaliers (entre 500 & 1.000€ par jour) ne devront jamais amener à choisir qui mérite d’accéder aux traitements. Nous continuerons de réclamer des traitements accessibles à tous, à prix réduit pour tous les usagers de soins en France et à l’étranger. C’est la notre devise historique : solidarité, information, défense de tous les malades atteints d’une maladie du foie quel qu’en soit la cause ou le mode de contamination.

UN TRAITEMENT POUR TOUS, UNE GUÉRISON POUR CHACUN MAIS UNE PROTECTION UNIVERSELLE[5]

 

[1] Compte‐rendu EASL2014. Edimark Lettre de l’hepato-gastro Diaporama. EASL Recommendations on Treatment of Hepatitis C 2014

[2] Rapport Experts Hépatites AFEF, ANRS qui sera présenté le 19 mai pour la journée nationale Hépatite Salle Laroque

[3] BEH N°12 13 mai 2014 : Prévalence, morbidité et mortalité associées aux hépatites B et C chroniques dans la population hospitalisée en France, 2004–‐2011

[4] Selon l’étude Global Burden Disease 2010, présentée à Londres dans le cadre du congrès international d’hépatologie EASL2014, le virus de l’hépatite C a fait 57 000 victimes en 2010 dans l’Union Européenne, celui de l’hépatite B 31 000 et celui du Sida 8 000.

[5] Plus de 280 000 personnes sont porteuses d’une hépatite B chronique, plus de 50% l’ignorent. Et pourtant, nous disposons du meilleur outil de prévention : la vaccination

Pascal MELIN
Président de SOS Hépatites

 

Source : Communiqué de presse de SOS hépatites


Contacts Presse : 

Pascal Melin : 07 85 62 91 69 pascalmelin@hotmail.fr
Patrick Favrel : 06 14 81 33 74 patrick.favrel@gmail.com

Accéder aux dernières actualités sur les hépatites

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “SOS HÉPATITES : Un TRAITEMENT pour tous, une GUÉRISON pour chacun”

  1. […] lire SOS HÉPATITES : Un TRAITEMENT pour tous, une GUÉRISON pour chacun HÉPATITE C: Tous les patients ne seront pas éligibles aux nouveaux […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr