Inauguration de l’espace de RÉFLEXION ÉTHIQUE de la Région Centre – CHRU Tours

SHARE :

L’Espace de réflexion éthique région Centre (ERERC) vient de s’implanter au sein de notre région, ce qui lui permet de faire partie des premiers territoires français à se doter d’une telle structure. Placée sous le haut patronage de Marisol TOURAINE, ministre des affaires sociales et de la santé, et en présence du Pr. Jean-Claude AMEISEN, président du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé, une inauguration grand public aura lieu :

Mardi 7 janvier 2014 à partir de 15h30
au Centre international de congrès Vinci.

L’objectif de cette mise en place est simple : il s’agit de donner à chaque personne le souhaitant la possibilité de mener sa propre réflexion dans le domaine de l’éthique de la santé.

La réflexion éthique : de quoi s’agit-il ?
Le développement de la technique, des possibilités diagnostiques et thérapeutiques est en progression permanente. Elles permettent une meilleure santé, une meilleure qualité de vie pour tout un chacun, mais induisent aussi une prise de risques et des situations parfois inextricables.
Se pose alors la question : jusqu’où peut-on, doit-on aller ? Ainsi l’éthique en santé ou éthique clinique, signifie soigner, trouver la juste attitude vis-à-vis du patient, et ce quelle que soit la fonction du professionnel, soignant, non soignant, administratif… Certes, de nombreuses pratiques sont réglementées par des lois, des recommandations, des accords. Mais même si les principales lignes de ce qui est obligatoire ou interdit, précisant les conditions à remplir et les démarches à effectuer, sont données, c’est à chacun de les appliquer au quotidien, de les expliquer aux patients, aux professionnels. Par exemple, dans le domaine de la fin de vie, on doit arrêter un traitement qui est à une obstination déraisonnable. Mais quel traitement est déraisonnable ? Et pour qui ? Ces questions, souvent délicates, se posent dans des situations passionnelles, parfois conflictuelles, toujours difficiles à vivre. L’éthique consiste à trouver la juste attitude en vue de prendre la bonne décision, la meilleure, la moins mauvaise. Mais cela signifie surtout se poser la question.

L’investissement de la région dans le champ de la réflexion éthique
Avec des structures éthiques locales déjà créées dans la région, des formations universitaires en éthique et un laboratoire de recherche en éthique, la région Centre rassemble de nombreuses personnalités fortement engagées dans le domaine de l’éthique. C’est donc naturellement que l’appel à projet lancé par le ministère de la santé en 2012 avait validé et financé la création de l’ERERC.

L’importance d’une structure régionale officielle dédiée à l’éthique
L’ERERC, en tant que structure régionale officielle, dispose d’un budget annuel spécifique.
Ce financement lui a permis de se doter de personnels permanents (2 équivalents temps plein), d’un local spécifique ainsi que de moyens matériels et logistiques qui lui sont personnellement dédiés. Après 15 ans de réflexion éthique sans moyens réels, l’ERERC peut aujourd’hui permettre à tout soignant, tout agent et toute personne intéressée de pouvoir se poser des questions éthiques, et avoir des outils pour trouver ses propres réponses et du sens à son action.

Les missions et le champ d’action
En intervenant dans le champ sanitaire, social, médico-social et également universitaire de la région Centre, l’ERERC a pour ambition de garantir un exercice optimal et stable de ses missions, que sont :

  • Proposer des enseignements et des formations dédiés à l’éthique de la santé ;
  • Être un lieu de documentation pour toute personne le souhaitant ;
  • Organiser les débats publics sur des thématiques d’éthique de la santé ;
  • Organiser des congrès, conférences, colloques et journées de travail interdisciplinaires ;
  • Favoriser la recherche en éthique de la santé ;
  • Aider à la création de lieux de réflexion en éthique de la santé.

Les acteurs : une pluridisciplinarité assurée
L’ERERC est l’objet d’une collaboration entre les centres hospitaliers régionaux, les universités, le CUE Centre val de Loire Université et la région Centre. De plus, son instance de travail, le Conseil d’orientation, rassemble deux collèges pluridisciplinaires de professionnels issus de diverses disciplines telles que la médecine, le soin, la philosophie, la communication, le droit, …
Aussi, l’ERERC est ouvert à toute personne physique ou morale présentant un intérêt pour la réflexion en éthique. Ainsi, peuvent adhérer à cet espace tous les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux ainsi que tous les établissements d’enseignement et de recherche. Enfin, les organismes et personnalités souhaitant s’investir peuvent devenir membres actifs et contribuer ainsi à l’exercice des missions de l’ERERC.

La représentation de la région Centre au niveau national
L’ERERC assurera la représentation de la région Centre, au sein de diverses instances nationales et dans l’élaboration des politiques publiques traitant d’éthique de la santé.

Cette représentation se fera à plusieurs niveaux :

  • Travail en lien avec le CCNE pour l’organisation de débats publics sur les grandes thématiques ;
  • Participation réseau national des espaces régionaux et interrégionaux de réflexion éthique, véritable force institutionnelle auprès du ministère de la santé ;
  • Relations avec le ministère des affaires sociales et de la santé ainsi qu’avec d’autres instances éthiques internationales, nationales, régionales ou locales.

Les grands thèmes d’actualité
Parce qu’il constitue un relai régional sur les grandes questions éthiques qui se posent dans le champ de la santé, l’ERERC a pour rôle de se saisir des grands thèmes d’actualité discutés au sein des instances nationales. Ainsi, alors que François HOLLANDE avait sollicité durant l’été le CCNE afin d’organiser un débat public sur la fin de vie et l’euthanasie, les Espaces régionaux et interrégionaux de réflexion éthique (ERERI) ont été sollicités à leur tour afin de rendre des synthèses des débats qu’ils avaient eu l’occasion d’organiser.
Suite à l’ensemble de ces travaux, il reviendra au Président de la république de juger de l’opportunité d’une nouvelle loi dans ce domaine.
Pour 2014, le grand thème qui devra être travaillé par le CCNE, avec la contribution des ERERI sera celui de la procréation médicalement assistée. Des débats ainsi que d’autres manifestions (conférences, colloques, …) devront alors être organisés dans les régions.
L’ERERC se saisira alors de cette thématique et la région Centre contribuera à l’élaboration des politiques publiques dans le domaine de l’éthique de la santé.

Coordonnées :
CHRU de Tours
Espace de réflexion éthique région Centre
37044 TOURS cedex 9
02.18.37.08.50
espace-ethique@chu-tours.fr

Source : Communiqué du 20 décembre 2013, du CHRU de Tours

Contact Presse : Anne-Karen Nancey – 02 47 47 37 57

Accéder aux dernières actualités sur l’éthique

Accéder aux dossiers parus dans Santé log (pour cela vous devez être inscrit et vous identifier) :

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr