DÉPRESSION et ANXIÉTÉ sont aussi des maladies inflammatoires – Archives of General Psychiatry

SHARE

Des niveaux élevés de protéine C-réactive, un marqueur de la maladie inflammatoire, apparaissent aussi associés à la détresse à la dépression psychologique selon cette étude danoise publiée dans l’édition en ligne du 24 décembre des Archives of General Psychiatry. Si ces résultats n’indiquent pas que la dépression n’est qu’une maladie inflammatoire, ils suggèrent l’opportunité de tester si l’ajout d’anti-inflammatoires aux antidépresseurs pour le traitement de la dépression pourrait améliorer sa prise en charge.

Cette association a été constatée en population générale chez les adultes au Danemark, selon cette étude de l’Hôpital de Herlev et de l’Hôpital Universitaire de Copenhague. La dépression est l’une des principales causes d’invalidité et d’autres études ont suggéré que l’inflammation systémique peut contribuer à l’apparition de la dépression. La protéine C-réactive (CRP) est un marqueur couramment utilisé de l’inflammation et permet de détecter des maladies inflammatoires lorsque ses taux sont supérieurs à 10 mg / L. Dans quelle mesure des taux élevés de CRP sont associés à la détresse psychologique et à la dépression restait à préciser.

Le Dr Marie Kim Wium-Andersen ont analysé l’association à partir des données de 2 études menées en population générale à Copenhague, sur un total de 73.131 hommes et femmes âgés de 20 à 100 ans. Elle confirme cette association :

·         En cas d’utilisation/prescription auto-déclarée d’antidépresseurs,

-         le risque est accru de 38%/8% (OR : 1,38/1,08) d’avoir un taux de CRP de 1,01 à 3 mg / L,

-         OR : 2,02/1,84 d’avoir un taux de CRP de 3,01 à 10 mg / L

-         OR : 2,7/2,27 d’avoir un taux de CRP >10 mg / L, vs un taux de CRP de 0,01 à 1 mg / L.

·         D’autres analyses suggèrent que l’augmentation des taux de CRP est associée à un risque accru d’hospitalisation suite à une dépression.

 

La piste mérite de nouvelles recherches, expliquent les auteurs,  pour déterminer la nature de l’association entre la CRP et la dépression et pose la question de l’opportunité d’ajouter des anti-inflammatoires aux antidépresseurs pour mieux prendre en charge la dépression.

Source: Arch Gen Psychiatry online December 24, 2012. doi:10.1001/2013.jamapsychiatry.102 Elevated Levels of C-Reactive Protein Appear Associated with Psychological Distress, Depression (Visuel © paolo toscani – Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur la Dépression

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr