CARDIO et NEURO: Dis-moi à quelle vitesse tu marches, je te dirai quel est ton risque – American Academy of Neurology

SHARE

Votre risque de démence ou d’AVC, quand vous serez plus âgé(e) ? Cette étude du Boston Medical Center, financée par le National Heart, Lung and Blood Institute (NHLBI) et le National Institute on Aging (NIA) conclut que des mesures extrêmement simples comme la vitesse de la marche et la force de préhension peuvent permettre de déterminer précisément, chez un adulte d’âge moyen, sa probabilité de développer une démence ou un accident cérébrovasculaire plus tard dans la vie. Publiées au 15 février par l’American Academy of Neurology, ces conclusions seront présentées en avril prochain au 64è Congrès annuel à la Nouvelle-Orléans.

Le Dr. Erica C. Camargo of Boston Medical Center qui a travaillé à partir des données de la fameuse Framingham Heart Study explique que ces tests, facilement réalisables par un neurologue ou un médecin généraliste peuvent  fournir un premier aperçu du risque de démence et d’AVC et conduire, si besoin, à des examens plus approfondis.

L’étude a porté sur 2,410 hommes et femmes (54%), âgés en moyenne de 62 ans,  qui ont subi des tests pour la vitesse de la marche, la force de préhension et la fonction cognitive ainsi qu’une tomodensitométrie cérébrale. Au cours de la période de suivi de 11 ans, 34 participants ont développé une démence et 70 ont eu un AVC. Les auteurs constatent que,

-         les personnes à vitesse de marche plus lente à l’âge mûr ont un risque 1,5 fois plus élevé de développer un démence par rapport aux personnes qui ont la vitesse de marche la plus rapide

-         (HR : 1.50 IC : 95% de 1.07 à 2.11). Une force de préhension élevée a été associée à un risque réduit de 42% d’AVC ou d’accident ischémique transitoire (AIT) chez les participants âgés de plus de 65 ans (et non pour les moins de 65 ans) vs ceux qui avaient la force de préhension la plus faible (HR : 0.58 de 0.37 à 0.89),

-         une force de préhension élevée a également été  associée à plus grand volume cérébral ainsi qu’à de meilleures performances aux tests cognitifs,

-        une vitesse lente de la marche a été associée à une diminution du volume cérébral total (-17%) et une moins bonne performance aux tests de mémoire, de langage et de prise de décision (-6 à 7%).

Si certains de ces résultats étaient déjà suggérés pour des patients âgés, c’est la première fois qu’ils sont également démontrés chez des personnes d’âge moyen. « Mais d’avantage de recherches sont nécessaires pour comprendre si c’est la forme préclinique de la maladie qui provoque la lenteur de la marche et la diminution de la force », conclut le Dr Camargo.

Rappelons une étude publiée en janvier 2011 dans le Jama qui, déjà indiquait qu’une vitesse de marche d’environ 0,8 mètres / seconde correspond à l’espérance de vie médiane à la plupart des âges et pour les deux sexes, en deçà, à une espérance de vie inférieure à la moyenne, au-delà, supérieure à la moyenne.

Source: American Academy of Neurology How Fast You Walk and Your Grip in Middle Age May Predict Dementia, Stroke Read Study (Visuel © Yulia Podlesnova – Fotolia.com)

Lire aussi:

ÂGE et CONDITION PHYSIQUE: Endurance, vitesse, les Seniors dépassent les bornes!

ESPÉRANCE de VIE des personnes âgées : La vitesse de la marche, le bon indicateur clinique -

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr