IMPLANTS PIP: Chirurgie esthétique et cosmétique dans le collimateur britannique – MHRA

SHARE

Alors que 40.000 femmes britanniques sont touchées par les implants PIP, 2 grandes études ont été diligentées au Royaume-Uni, dont le cadre vient d’être précisé par l’agence sanitaire des produits de santé britannique, la Medecines and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA). La seconde étude, plus globale devrait entraîner une nouvelle réglementation du secteur de la chirurgie esthétique dans son ensemble. Parallèlement le National Health Institute communique à nouveau auprès des patientes concernées pour rappeler les risques des implants mammaires en général et les conditions d’explantation des implants défectueux PIP.

La première évaluation, menée par Lord Howe du Ministère pour la  qualité, devra établir ce qui s’est passé au Royaume-Uni à l’annonce des effets secondaires liés aux implants PIP et devra préciser le rôle de la MHRA et du ministère de la Santé. La seconde étude dirigée par le Professeur Sir Keogh Bruce, directeur médical du NHS dit porter sur un état des lieux du secteur de la chirurgie esthétique et déterminer s’il doit être réglementé de manière plus rigoureuse. L’analyse devrait prendre au moins un an, compte-tenu de la complexité des enjeux, précise l’agence britannique et un premier rapport devrait être remis au ministre de la santé en mars 2013.

Le premier rapport sur l’affaire PIP dû pour mars 2012 : Un certain nombre de points ont d’ores et déjà été prévus dans le cadre de l’enquête sur les faits intervenus au Royaume-Uni liés aux implants PIP, dont le point des informations disponibles à partir des systèmes de surveillance britanniques de routine, des informations transmises par les autres systèmes de surveillance et agences sanitaires, comment ces informations ont été traitées en interne, quel partage d’expérience entre la MHRA et ses homologues à l’étranger et quelles mesures ont été prises pour l’information et la sécurité des patients et en combien de temps.

Le second rapport sur la chirurgie esthétique, dû pour mars 2013 : qui doit faire un état des lieux de l’industrie de la chirurgie esthétique et de la cosmétique dans sa globalité et proposer le cas échéant une nouvelle réglementation, sera réalisé en collaboration avec les experts britanniques et les organisations de chirurgiens. Tous les aspects de la réglementation seront passés en revue, dont celle des implants et des gels, a précisé le Professeur Sir Keogh Bruce. Les compétences et les formations des intervenants, les pratiques et équipements des cliniques concernées et les protocoles de suivi des patients sont également à l’ordre du jour.

Ces décisions interviennent quelques jours après la publication du Plan en 6 mesures proposé par l’Association britannique des chirurgiens plasticiens esthétiques (BAAPS) qui réclame plus de rigueur dans la profession. Le premier rapport britannique devrait intervenir au moment où l’UE publiera son propre projet de nouvelle règlementation.

Source: NHS (vignette) « PIP breast implants – latest from the NHS”, MHRA “Department of Health sets out scope of PIP implant and cosmetic surgery reviews

Lire aussi: IMPLANTS et chirurgie esthétique: Les 6 mesures proposées par les praticiens britanniques

IMPLANTS et dispositifs: Une nouvelle réglementation en UE dès mars 2012 -

Accéder aux dernières actualités sur les implants

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr