NOBEL de médecine: L’immunité décryptée par un chercheur français – Nobel

SHARE :

Parmi les trois scientifiques récompensés au 3 octobre par ce Prix Nobel de médecine 2011, un chercheur français, Jules A. Hoffmann (photo ci-contre) né au Luxembourg mais résidant à Strasbourg, où il a dirigé un laboratoire de recherche de 1974 à 2009. L’Assemblée du Nobel de l’Institut Karolinska a en effet attribué ce Prix Nobel de physiologie ou médecine 2011 à la fois à Bruce A. Beutler et Jules A. Hoffmann pour leurs découvertes concernant l’activation de l’immunité innée et à Ralph M. Steinman pour sa découverte de la cellule dendritique et son rôle dans l’immunité adaptative.

Ces trois lauréats du prix Nobel ont révolutionné la compréhension du système immunitaire par la découverte de principes clés pour son activation.

Les scientifiques ont longtemps cherché les clés de la réponse immunitaire par laquelle l’homme et les animaux se défendent contre les attaques bactériennes ou virales.  Bruce Beutler et Jules Hoffmann ont découvert des protéines réceptrices qui peuvent reconnaître ces microorganismes et activer l’immunité innée, la première étape de la réponse immunitaire. Ralph Steinman a découvert les cellules dendritiques du système immunitaire et démontré leur capacité unique d’activer et de réguler l’immunité adaptative, la seconde étape de la réponse immunitaire.

Ces découvertes révèlent comment les phases innée et adaptative de la réponse immunitaire sont activées et éclairent les mécanismes de développement de maladies comme le cancer et les maladies inflammatoires.

Explications: Les microorganismes pathogènes (bactéries, virus, champignons et parasites) nous menacent en permanence, mais nous sommes équipés de puissants mécanismes de défense. La première ligne de défense, l’immunité innée, peut détruire l’invasion des microorganismes et déclenchent l’inflammation et contribuer au blocage de leur agression. Si des microorganismes franchissent cette ligne de défense, l’immunité adaptative est alors appelée à l’action. Avec les cellules T et B, notre système immunitaire produit des anticorps et des cellules tueuses qui détruisent les cellules infectées. Après avoir réussi à combattre les agressions infectieuses, notre système immunitaire adaptatif maintient une mémoire immunologique qui permet une mobilisation plus rapide et plus puissante de ses forces de défense lors d’une prochaine attaque de ces mêmes microorganismes. Ces deux lignes de défense du système immunitaire offrent une bonne protection contre les infections, mais ont des limites.

La compréhension des mécanismes des immunités innée et adaptatives: Les composants du système immunitaire ont donc été identifiés, étape par étape au cours du 20e siècle mais grâce à ces nouvelles recherches nobelisées, les scientifiques ont compris comment les anticorps sont construits, comment les cellules T reconnaissent les organismes étrangers et surtout, les mécanismes de déclenchement de l’activation des immunités innée et adaptatives. Jules Hoffmann a fait sa découverte pionnière en 1996 sur des mouches en découvrant comment certaines ne parvenaient pas à développer une défense efficace. Bruce Beutler a mené ses recherches sur le lipopolysaccharide (LPS), qui peut causer un choc septique, une condition mortelle qui implique une stimulation excessive du système immunitaire et a découvert que les souris résistantes au LPS présentaient une mutation génétique. Ralph Steinman a découvert, en 1973, un nouveau type de cellules, les cellules dendritiques qui peuvent activer les cellules T.

Ces découvertes apportent de nouvelles connaissances sur l’activation et la régulation de notre système immunitaire et rendent aujourd’hui possible le développement de nouvelles méthodes pour prévenir et traiter la maladie, comme des vaccins par exemple.

Source: Nobel Prize

Lire aussi : NOBEL de MÉDECINE : Cet autre pionnier, oublié du Nobel -

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

2 commentaires pour l'article “NOBEL de médecine: L’immunité décryptée par un chercheur français – Nobel”

  1. gilles alain dit :

    esque cete decouverte peut guerire la rectocolyte et la polyartrite rumatoide d avance merci

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr