INSUFFISANCE CARDIAQUE: LCZ696 pourrait réduire de 20% le nombre de décès – NEJM

LCZ696, c’est le nom d’un candidat médicament, qui, comparé à l’énalapril, un traitement de référence des insuffisances cardiaques pourrait permettre de réduire de 20% le risque de décès de défaillance cardiaque chez les patients insuffisants cardiaques. C’est ce que suggère cet essai international présenté dans l’édition du 30 août du New England Journal of Medicine. L’insuffisance cardiaque est un syndrome causé par un dysfonctionnement du cœur caractérisé par une fraction d’éjection réduite, soit un volume de sang inférieur à la normale pompé hors du cœur à chaque battement.  En France, malgré une réduction significative de la mortalité entre 2000 et Lire l’article…

OBÉSITÉ et HTA: Les jeunes obèses ont 6 fois plus de risque d'hypertension – ESC

Parmi les études phares présentées au Congrès de la Société européenne de cardiologie de Barcelone, la PEP Family Heart Study, une étude allemande portant sur plus de 22.000 jeunes, qui révèle l’augmentation spectaculaire du risque d’hypertension, en cas d’obésité à l’adolescence.   Le professeur Peter Schwandt, auteur principal de l’étude, prenant en compte les prévalences croissantes de l’hypertension et de l’obésité chez les enfants et les adolescents, a examiné l’association d’une pression artérielle élevée avec la distribution de la graisse corporelle chez les jeunes. Son étude suit depuis plusieurs années 22.051 enfants et adolescents suivant un Programme d’éducation et de Lire l’article…

DIABÈTE: Le stress au travail suffit à augmenter le risque de 45% – Psychosomatic Medicine

Un employé sur 5 subit un stress élevé au travail, selon cette étude allemande qui a suivi plus de 5.000 adultes actifs durant plus de 13 ans. Et chez ces 20% d’employés stressés, le risque de diabète de type 2 apparaît augmenté de 45%.  De nouvelles données, publiées dans Psychosomatic Medicine qui non seulement confirment ce type de stress comme facteur de risque métabolique mais comme facteur indépendant des autres facteurs de risque classiques.   Ces scientifiques de la Helmholtz Zentrum Münich rappellent les multiples effets néfastes sur la santé du stress, et ici du stress au travail, sur le Lire l’article…

CICATRISATION: Le cordon cellulaire qui referme les berges de la plaie – Nature Physics

Cette recherche apporte à la compréhension des processus de migration cellulaire non seulement dans la cicatrisation des plaies mais aussi dans la propagation des cancers, la survenue de certaines anomalies congénitales ou encore la constriction des voies respiratoires avec l’asthme. Les conclusions, présentées dans la revue Nature Physics permettent de définir des modèles informatiques d’interactions mécaniques entre les cellules et montrent, en particulier, comment une organisation cellulaire se met en place pour permettre la cicatrisation.   De nombreuses équipes de recherche travaillent sur les processus cellulaires de cicatrisation. Citons cette première étude de la Rice University qui explique comment les Lire l’article…

CARDIO: Consommation de vin modérée et exercice régulier, une combinaison gagnante – ESC-Société européenne de cardiologie

Le vin, en consommation modérée, a des vertus protectrices contre les maladies cardiovasculaires (MCV) mais seulement chez les personnes qui pratiquent régulièrement l’exercice physique, précise cette étude tchèque, «  In Vino Veritas  », présentée au Congrès de la Société européenne de cardiologie.     Première étude randomisée à comparer les effets du vin rouge et blanc sur les marqueurs de l’athérosclérose chez des personnes à risque faible et modéré de MCV, l’étude conclut que la consommation modérée de vin, blanc comme rouge, n’apporte ces effets bénéfiques que chez les personnes qui pratiquent un exercice régulier.   Le Pr Milos Taborsky, auteur principal Lire l’article…

RISQUE CARDIAQUE: Les boissons énergisantes à nouveau sur la sellette – ESC 2014

Les boissons énergisantes sont à nouveau mises à l’index pour être à l’origine de troubles cardiaques, par cette étude présentée au Congrès ESC 2014. En cas d’antécédents cardiaques, s’abstenir.   Le Pr Milou-Daniel Drici, cardiologue au CHU de Nice, auteur principal de l’étude précise que consommées avec un certain nombre d’autres boissons, l’abus de ces «  soi-disant » boissons énergétiques «   » peut conduire à un certain nombre de conditions défavorables, dont l’angine de poitrine, l’arythmie cardiaque et même la mort subite.   L’étude a analysé les effets indésirables à partir des rapports de cas déclarés à l’ANSES entre le 1er janvier 2009 Lire l’article…

OFFICINE: L'Académie de Pharmacie s'oppose à l'ouverture du monopole pharmaceutique – Académie de Pharmacie

C’est un communiqué en forme de cri d’alarme, lancé par communiqué par l’Académie de Pharmacie, en réponse au projet de dérèglementation des pharmacies d’officine et de renonciation au mode de actuel de dispensation de l’ensemble des médicaments et des produits de santé à l’officine.   L’Académie ne mâche pas ses mots : -         «  Faire croire que médicaments et produits de santé sont des produits de consommation courante est une  » tromperie  » ; -         Banaliser la dispensation des médicaments risque de favoriser contrefaçon et mésusage, que seule la qualité, la rigueur et la spécificité de la chaîne de responsabilité pharmaceutique actuelle Lire l’article…

THÉ ou CAFÉ: Lequel est meilleur pour le cœur? – ESC- Société européenne de cardiologie

Certes cette étude qui a suivi, durant 4 ans, plus de 130.000 participants a regardé les effets associés à la consommation des 2 boissons sur le risque de décès cardiovasculaire. Mais, finalement, sur ce point, elle n’aboutit qu’à des différences peu significatives. Cependant, ses conclusions, présentées au Congrès de la Société européenne de cardiologie (ESC) révèlent des profils de risque inverses pour les buveurs de thé et de café, majoritairement liés à des modes de vie spécifiques. Car le gros consommateur de café a tendance à abuser du tabac et de la sédentarité.   L’étude a été menée par le Lire l’article…

PALUDISME: Le diagnostiquer avec un aimant – Nature Medicine

C’est un développement du Massachusetts Institute of Technology (MIT), une nouvelle façon de diagnostiquer le paludisme via l »utilisation de champs magnétiques. Cette technique, nommée Smart, présentée dans Nature Medicine, qui permet de détecter les déchets du parasite dans les globules infectés, pourrait aboutir à des tests de très faible coût, soit moins de 10 centimes, selon les chercheurs.   Aujourd’hui le diagnostic du paludisme repose sur la coloration d’un peu de sang sur une lame de verre et sur l’observation et l’évaluation sous microscope de la concentration de parasites Plasmodium dans le sang. Mais l’erreur est humaine, écrivent les auteurs, Lire l’article…

VIH: D'anciens candidats vaccins révèlent de bons anticorps – Journal of Infectious Diseases

Ce recul scientifique, pris par ces chercheurs de la Duke University, révèle que deux «  anciens  » vaccins anti-VIH, testés lors d’essais pédiatriques, pourraient bien apporter une protection appréciable à l’âge adulte. Ce réexamen de données, présenté dans le Journal of Infectious Diseases, montre en effet que les nourrissons alors vaccinés lors de tests dans les années 90 ont bénéficié de puissants anticorps, inconnus à l’époque, qui bloquent l’infection en ciblant un site spécifique et stable de l’enveloppe du virus. Une nouvelle «  hypothèse immunitaire  » depuis éprouvée chez l’adulte.   Les chercheurs de la Duke ont ré-analysé les résultats de 2 essais historiques de Lire l’article…

LONGÉVITÉ: Le rat-taupe livre un nouveau secret – Biochimica et Biophysica Acta

La longévité du rat-taupe nu, soit 32 ans, fait rêver les chercheurs. Cette étude de l’Université du Texas contribue à l’expliquer en identifiant un facteur cellulaire qui renforce l’intégrité des protéines. Alors que ce même facteur existe aussi chez l’Homme mais perd de son efficacité avec l’âge, ces travaux présentés dans la revue Biochimica et Biophysica Acta pourraient bien inspirer une nouvelle piste anti-vieillissement.   Car le rat-taupe nu défie le vieillissement, tant au niveau cérébral que par sa résistance aux maladies liées à l’âge, comme le cancer par exemple. A ce titre, l’animal est même devenu un modèle de choix Lire l’article…

EBOLA: Les Américains testent un premier vaccin – NIH

Les US National Institutes of Health viennent de l’annoncer, les essais de sécurité de phase I menés sur un premier vaccin expérimental anti-Ebola vont pouvoir commencer dès la semaine prochaine sous la direction du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID). Cette accélération des essais répond à l’accélération de l’épidémie, qui, selon le dernier bilan de l’OMS, a déjà causé plus de 3.000 cas dont plus de 1550 décès.   Face à la flambée de ces 3 dernières semaines, concentrant 40% des cas recensés depuis le début de l’épidémie, dont un nombre important de cas chez les personnels de Lire l’article…

PSYCHO: 2 heures de bénévolat par semaine font un maximum de bien au bénévole aussi – Psychological Bulletin

Se faire du bien en plus de faire du bien aux autres, c’est le petit «  plus  » du bénévolat, expliquent ces chercheurs canadiens, preuves à l’appui. Leur analyse de la littérature, présentée dans le Psychological Bulletin estime même le juste équilibre, pour la santé et le bien-être du bénévole âgé : Il semblerait qu’effectuer 100 heures de bénévolat par an, à raison de 2 à 3 heures par semaine apporte un vrai coup de pouce aussi, à la santé du bénévole.   Un bénéfice particulièrement appréciable pour les personnes âgées qui ont plus de temps disponible mais sont parfois plus isolées. En Lire l’article…

ALZHEIMER: Le candidat médicament qui cible plusieurs facteurs à la fois – PNAS

La pathogenèse de la maladie d’Alzheimer est  multifactorielle, c’est pourquoi développer un médicament efficace reste un véritable défi. Ces chercheurs des Universités de Caen et de Montpellier et d’autres instituts de recherche français, viennent, avec ce nouveau médicament, le Donecopride, de développer un principe actif qui pourrait venir à lui seul inhiber plusieurs processus moléculaires à l’origine de la maladie. Ces travaux, présentés dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS) font la première preuve de concept, in vitro et in vivo, de l’efficacité de la molécule.   Le défi, expliquent les auteurs, est de parvenir à cibler avec une même Lire l’article…

Un commentaire pour cet article

MERS-COV: Faible transmissibilité mais forte létalité – NEJM

Ces nouvelles recherches menées par des virologues de l’Université de Bonn précisent le taux de transmission et la virulence du coronavirus MERS, qui quoiqu’occulté par Ebola dans les médias, a causé au moins 837 cas confirmés et 291 décès*. Détecté pour la première fois en 2012 et responsable depuis de flambées épidémiques dans la péninsule arabique et d’une dizaine de cas importés en Europe**, le virus reste pourtant encore mal connu. Ces nouvelles données, présentées dans le New England Journal of Medicine contribuent à préciser les stratégies de lutte contre l’épidémie.     Durant ces 2 années, les scientifiques ont Lire l’article…

JUNK FOOD: Elle en vient à dégoûter des aliments sains – Frontiers of Psychlology

C’est la démonstration, sur l’animal, de l’effet addictif de la junk food ou malbouffe qui finit même, à force de consommation à biaiser le circuit de la récompense au point de bouder les autres aliments, plus sains. Ces conclusions, publiées dans la revue Frontiers of Psychlology vont dans le sens d’une approche de l’obésité comme une forme de dépendance alimentaire.   De précédentes études ont déjà apporté des preuves ou suggéré que la consommation excessive de nourriture conduit à une neuro-adaptation des circuits de la récompense. Une surconsommation ou hyperphagie affaiblit peu à peu la capacité de contrôle de soi. Lire l’article…

TABAC: Les paquets neutres ne favorisent pas les produits illicites – BMJ Open

Impact positif ou pas, de cette mesure mise en place dès 2012 en Australie ? Les études restent encore mitigées. Mais cette étude australienne, présentée dans le British Medical Journal Open, confirme qu’en tous cas, l’introduction de paquets neutres n‘a pas entraîné l’inondation redoutée du marché par des produits illicites du tabac.   Mis en place en 2012, le paquet neutre, combiné aux avertissements de santé avait donné lieu à des contre-arguments de la part des opposants à la nouvelle réglementation, les autorités sanitaires n’en avaient pas tenu compte. Plus d’un an après l’introduction du paquet neutre, cette enquête téléphonique n’identifie Lire l’article…

MÉMOIRE: Quelques séances de stimulation magnétique pour la booster – Science

Cette étude a été menée sur des sujets en bonne santé et c’est probablement ce qui fait sa différence. Ses auteurs, de de la Northwestern University et l’Institut de réadaptation de Chicago montrent qu’une stimulation magnétique du cerveau, non invasive, à raison d’une séance quotidienne et durant 5 jours seulement a des effets positifs significatifs sur les connexions du cerveau et la mémoire associative. Bref, il serait possible, selon ces conclusions présentées dans la revue Science, de booster «  facilement  » notre mémoire.   L’étude constate que les impulsions magnétiques améliorent la capacité de rappel chez les sujets sains et suggère que Lire l’article…

BIOLOGIE cellulaire: Mais comment le poisson zèbre s'habille de rayures ? – Science

C’est une drôle de question que se sont posée ces scientifiques du Max Planck : quelle est l’origine embryonnaire des cellules pigmentaires qui se développent en formant des rayures de couleurs sur le poisson zèbre ? Réponse dans la revue Science.   L’exemple choisi, celui du poisson zèbre, un modèle de prédilection pour étudier les effets des perturbateurs endocriniens et autres substances chimiques, un petit poisson d’eau douce qui doit son nom à son alternance régulière de rayures bleues et dorées. On savait que 3 types de cellules de pigmentation, noire, argenté et jaune, se développent au cours de la croissance puis s’organisent Lire l’article…

EBOLA: Chercheurs et personnels de santé ne sont pas épargnés – Science et OMS

En Sierra Leone, plus de 2 douzaines d’infirmières, de médecins et autres personnels de support sont décédés d’infection au virus Ebola. Au total, plus de 240 personnels de santé auraient été infectés pour plus de 120 décès. Chez les chercheurs, c’est idem. 5 chercheurs, co-auteurs d’une étude génomique sur le virus, publiée dans la prestigieuse revue Science sont décédés de l’infection avant la publication de leur étude. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’épidémie s’intensifie : Près de 40% du nombre total des cas notifiés se sont produits au cours des 3 dernières semaines et l’épidémie aurait déjà entrainé plus de Lire l’article…

Manger des FRUITS et LEGUMES: aussi pour les PHYTONUTRIMENTS – British Journal of Nutrition

Une vaste étude évalue la consommation de phytonutriments issus des fruits et légumes dans 13 régions du monde. Plus que les régions, c’est avant tout le fait de manger des fruits et légumes qui détermine le niveau d’apport en phytonutriments. Les phytonutriments, dont on dénombre plusieurs milliers de composés, ne sont pas indispensables à la vie, mails pourraient contribuer à l’améliorer, en réduisant le risque de maladies. Pigments colorés, antiparasites naturels,… certains de ces composés bioactifs pourraient d’ailleurs intégrer dans le futur les recommandations nutritionnelles. D’où l’intérêt de pouvoir suivre et quantifier leur présence dans nos régimes alimentaires. C’est ce Lire l’article…

CANCER de la PROSTATE: En prévention, mangez des tomates! – Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention

Un régime alimentaire riche en tomate réduit le risque de cancer de la prostate, révèle cette étude britannique. Précisément, 10 portions de tomates ou de produits à base de tomates par semaine sont associées à un risque réduit de 18% de cancer de la prostate. Toujours en cause, avec cette enquête alimentaire présentée  dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention, cet antioxydant, le lycopène, particulièrement abondant dans la tomate.   La tomate contient en abondance un antioxydant précieux, le lycopène, déjà remarqué pour ses propriétés revigorantes pour la circulation sanguine et protectrices contre l’AVC, son effet réducteur de cholestérol, Lire l’article…

e-CIGARETTE: Femmes enceintes, s'abstenir – OMS

C’est l’un des points essentiels qui ressort de ce nouveau rapport de l’OMS sur les «  sur les effets des inhalateurs électroniques de nicotine sur la santé  », alors que le marché est en plein essor, avec, en 2014, près de 500 marques d’e-cigarettes sur un marché qui dépasse aujourd’hui les 3 milliards de dollars. Alors que les experts estiment que les ventes pourraient être multipliées par 17 d’ici 2030, l’OMS alerte sur le risque cutané d’abord, sur le risque de dépendance à la nicotine et le risque passif, le risque passerelle vers les produits du tabac, mais aussi sur les multiples Lire l’article…

ALCOOL: En faire goûter un peu à son enfant, une expérience anodine? – Alcoholism: Clinical & Experimental Research

Cette étude a regardé les effets d’antécédents à l’enfance, entre 8 et 10 ans, de «  l’initiation  » à l’alcool. Si faire siroter ou déguster un peu d’alcool à son enfant, exceptionnellement, peut sembler une expérience ludique et sans conséquences, une précédente étude avait associé cette approbation parentale à un risque accru de comportements à risques plus tard, à l’adolescence. Cette nouvelle étude de l’Université de Pittsburgh ne retrouve pas cette association dégustation-comportements à risques mais réfute totalement cette expérience comme une préparation à la "socialisation" voire une stratégie de protection parentale. Les conclusions, publiées dans la revue Alcoholism: Clinical & Experimental Lire l’article…

2 commentaires pour cet article

CHIRURGIE BARIATRIQUE: Elle redonne aussi du tonus au cerveau – Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism

A priori le lien entre la perte de poids n’est pas évident, pourtant cette étude brésilienne en identifie un. Après avoir subi une chirurgie bariatrique ou de perte de poids, des femmes, atteintes d’obésité, montrent des améliorations neuropsychologiques notamment dans la capacité visuo-spatiale, l’attention et l’agilité mentale. Ces conclusions, présentées dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism reposent sur une explication simple. La perte de poids contribue à réduire l’inflammation et à augmenter le métabolisme cérébral.   La chirurgie bariatrique ou de perte de poids révèle chaque fois, au fil des études, de nouveaux bénéfices, contre le diabète bien Lire l’article…

ALLERGIES ALIMENTAIRES: Les bactéries Clostridium viennent à la rescousse – PNAS

Ces bactéries communes, du genre Clostridium (pas "difficile"), présentes naturellement dans notre microbiote, pourraient permettre de museler certains allergies alimentaires, suggère cette étude américaine. Ses conclusions, présentées dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS) montrent, dans le cas de l’allergie à l’arachide (cacahuète) que Clostridium augmente l’activité d’un anticorps spécifique qui réduit la quantité d’allergène dans la circulation sanguine et protège la muqueuse intestinale.   Encore une fois, ces chercheurs suivent la piste de l’hypothèse de l’hygiène, trop d’ »hygiène  » pouvant expliquer la diminution des défenses naturelles adaptées et la hausse considérable des allergies. Alors que nous grandissons et Lire l’article…

ACCOUCHEMENT par le siège: La césarienne évitable ou inévitable? – Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica

Dans 4% des accouchements, le bébé se présente par le siège. Dans ce cas, le risque de décès est 10 fois plus élevé par accouchement vaginal qu’avec une césarienne, rappelle cette étude néerlandaise. Cependant, après suivi de près de 60.000 naissances par le siège, les auteurs posent la question du recours systématique à la césarienne. Il faut en effet 338 césariennes pour éviter 1 décès périnatal. Si le recours plus fréquent à la césarienne a permis d’améliorer globalement les résultats néonataux, il reste une marge d’amélioration, pour certaines femmes qui souhaitent tenter un accouchement vaginal. Procéder à une version céphalique externe et faire Lire l’article…

BRÛLURE: Un nouveau film bio et nano pour bloquer l'infection – ACS et Advanced Materials

Ce nouveau biomatériau sous forme de nanofilm étirable recouvre délicatement la brûlure et bloque l’infection. Développé par une équipe japonaise, testé sur la souris et présenté à l’occasion de la Réunion de l’American Chemical Society (ACS), ce nouveau dispositif de pansement présente l’avantage, pouvant être enroulé, d’être adapté aux brûlures des doigts et des orteils.   C’est un pansement capable «  d’emballer  » les brûlures situées sur des zones courbes, inégales ou irrégulières, difficiles à recouvrir par les dispositifs classiques mais ce n’est pas tout. Il protège contre l’infection, une complication fréquente des brûlures.   Le pansement est ultra-mince, c’est un «  nano-feuillet  » Lire l’article…

Un commentaire pour cet article

MÉMOIRE: Un laser pour brûler les mauvais souvenirs – Nature

Les émotions rattachées à nos souvenirs sont-elles malléables ? Oui, répondent ces chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) qui, par optogénétique, parviennent à modifier des traces mnésiques ou engrammes dans le cerveau de souris conditionnées. En ciblant par laser des neurones spécifiques du cerveau simultanément à un reconditionnement, les scientifiques parviennent à changer de mauvais souvenirs en bons souvenirs et vice et versa. Cette recherche, présentée dans Nature, qui reste très expérimentale, identifie la zone du cerveau impliquée dans cette malléabilité émotionnelle. Une cible possible pour traiter la dépression et les troubles anxieux.   La signification des souvenirs est par Lire l’article…

AUTISME: Risque accru avec la dépression de la mère ou avec ses antidépresseurs? – Molecular Psychiatry

Ce qui semble certain, c’est l’augmentation du risque d’autisme de l’Enfant, en cas de dépression sévère de la mère. Mais ce risque pour l’enfant est-il lié à la dépression maternelle ou à son traitement ? Cette étude du Massachusetts General Hospital (MGH) suggère que lorsqu’on prend en compte le degré de sévérité de dépression de la mère, alors l’effet antidépresseur sur le risque d’autisme pour l’enfant est mineur voire non significatif. Conclusions dans la revue Molecular Psychiatry.   Car de précédentes études antérieures ont suggéré cette augmentation du risque d’autisme. Une étude chez le poisson qui plongé dans de l’eau riche Lire l’article…

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr