CHUTES du patient âgé: Des capteurs détectent le risque à 3 semaines – Western Journal of Nursing Research

Ce système de capteurs développé par les chercheurs de l’Université de Missouri-Columbia produit des images et envoie des alertes email automatiques qui vont permettre de prédire une chute dans…les 3 semaines. En effet ces capteurs mesurent la vitesse de la marche au domicile et la longueur des foulées 2 critères permettant de prédire le risque de chutes. Une technologie, présentée dans le Western Journal of Nursing Research, précieuse pour les professionnels et les services de santé à domicile, pour détecter les changements et intervenir avant la chute. Chaque année, des millions de personnes, en particulier âgées de 65 ans et Lire l’article…

CERVEAU et NUTRITION: Le cerveau c'est le chef ! – Jean-Michel Lecerf/ Chef du service nutrition de l'Institut Pasteur de Lille

Le cerveau c’est le chef, c’est dire s’il est important ! Il faut le soigner aux petits oignons. Dès le plus jeune âge, il est exigeant et dans le ventre de sa mère, puis à son sein, il reçoit les nutriments de ses membranes, EPA, DHA et autres acides gras oméga-3, mais aussi cholestérol, lactose, et carburants nécessaires. De sorte que les études expérimentales chez l’animal ont clairement montré qu’un déficit en acides gras oméga-3 entraînait un retard d’acquisition intellectuelle, visuelle et auditive. Chez le nouveau-né humain, les conséquences sont les mêmes.   Un déficit en acides gras oméga-3 entraîne Lire l’article…

CANCER: L'approche métronomique qui fige la progression tumorale – Chemistry of Materials

C’est une toute nouvelle approche dite  » métronomique  » contre le cancer qui nous est proposée par ces scientifiques de l’Oregon, qui, au contraire d’une stratégie thérapeutique qui viserait à éliminer la tumeur, vise à la contrôler, précisément, à ralentir considérablement sa croissance sur un très long terme et de façon soutenue. Alors qu’on sait qu’ » au naturel « , de telles tumeurs peu agressives peuvent finalement être sans danger et ne pas nécessiter d’interventions, notamment invasives, c’est un nouveau paradigme qui s’ouvre avec ces travaux présentés dans la revue spécialisée Chemistry of Materials. L’approche passe par un nouveau système d’administration de médicaments qui sert Lire l’article…

INSUFFISANCE CARDIAQUE: Sa prévalence pourrait tripler d'ici 2060 – ESC Congress

La prévalence de l’insuffisance cardiaque chez les personnes âgées pourrait tripler d’ici à 2060, selon ces nouvelles données de l’étude AGES (Age, Gene/Environment Susceptibility), présentée au Congrès 2016 de la Société européenne de Cardiologie. Cette nouvelle modélisation des données conclut en effet, qu’avec le vieillissement de la population notamment, que le nombre de patients souffrant d’insuffisance cardiaque sera multiplié par 2,3 d’ici 2040 et par 2,9 d’ici 2060. L’insuffisance cardiaque, favorisée par différents troubles dont la maladie coronarienne, l’hypertension, l’obésité et le diabète, augmente avec l’âge, tout comme ses comorbidités. Si le vieillissement de la population entraîne ainsi mécaniquement la prévalence Lire l’article…

INFERTILITÉ masculine: Le gène qui régule les canaux déférents – American Journal of Human Genetics

Dans le monde, on estime qu’un couple sur 7 est touché par la stérilité, et dans 30 à 50 % des cas l’infertilité masculine est en cause. Dans nombre de cas, la cause reste inconnue. Pouvoir identifier les facteurs génétiques impliqué dans les différentes formes de stérilité peut permettre de développer des traitements personnalisés contre l’infertilité. La découverte d’un nouveau gène, ADGRG2, impliqué dans une forme familiale d’infertilité masculine, par des équipes du CHU de Toulouse, de l’IUCT-Oncopole et du CHRU de Lille, présentée dans l’American Journal of Human Genetics, contribue à la compréhension des causes de l’infertilité masculine. De Lire l’article…

CERVEAU: Comment son supercalculateur donne un sens au monde – The Journal of Neuroscience

Ces travaux de l’Université de Princeton décryptent comment nos cerveaux sont capables de combiner observations complexes de notre environnement et probabilités pour évaluer la situation et nous accompagner dans nos comportements et nos prises de décision. Une zone abrite ces capacités insoupçonnées, et elle est située juste derrière nos yeux. A lire dans le Journal of Neuroscience. Il nous semblerait impossible d’exécuter ces calculs de probabilité complexes en temps réel, et pourtant nos cerveaux le font à notre insu et avec une performance remarquable, commentent les chercheurs. Et avec une souplesse -ou plasticité ? – telle que le cerveau sera capable Lire l’article…

VISION: Et si les cannabinoïdes pouvaient contribuer à l'améliorer? – eLife

En révélant comment les cannabinoïdes, les agents actifs du cannabis, peuvent affecter la vision, ces chercheurs de l’Institut neurologique de Montréal, suggèrent une éventuelle nouvelle indication du cannabis médical? Car contrairement à toute attente, ou idée reçue, l’activation de la signalisation des cannabinoïdes accroît l’activité des cellules de la rétine et donc améliore la vision. Ces premières données, obtenues sur le têtard, sont trop précoces pour tirer des conclusions chez l’Homme, cependant, les cannabinoïdes pourrait avoir le même effet sur l’œil humain. Les auteurs signalent qu’ » il existe déjà dans la littérature scientifique, des observations empiriques selon lesquelles l’ingestion de cannabis a Lire l’article…

SANTÉ OSSEUSE: 7 mesures pour l’optimiser – Open Heart / BMJ

Du calcium, il en faut pour les os, mais ce n’est pas tout. Une revue des données disponibles dresse 7 mesures phares pour assurer la santé osseuse et la souplesse des vaisseaux, et non l’inverse. Les produits laitiers fermentés pour la santé osseuse  Qui dit os, dit calcium. Et l’on sait que peu de gens atteignent les recommandations concernant le calcium alimentaire. Cependant, même si le calcium reste un nutriment-clé dans la santé osseuse, la prise de suppléments de calcium ne constitue pas une réponse optimale, selon les auteurs de cette revue publiée dans Open Heart. Ils avancent qu’il pourrait Lire l’article…

CANCER COLORECTAL: Curcumine et silymarine, la piste phytochimique – Journal of Cancer

Cette recherche de l’Université Saint-Louis montre que l’exposition de cellules cancéreuses du côlon, d’abord à la curcumine, un composé du curcuma en poudre, ou safran des Indes, puis à la silymarine, un composé du Chardon-Marie (une plante de la famille des Astéracées) non seulement stoppe la multiplication et la propagation du cancer mais élimine la plupart des cellules cancéreuses. Des conclusions présentées dans le Journal of Cancer qui ajoutent à la liste des composés naturels, aliments ou plantes médicinales prometteurs contre les cancers. De nombreuses études ont déjà documenté les propriétés de la curcumine, le polyphénol responsable de la couleur Lire l’article…

MICROBIOTE INTESTINAL: Il impacte aussi la réponse aux médicaments – Molecular Pharmaceutics

On sait que les antibiotiques, par exemple, affectent et appauvrissent notre microbiote intestinal. Mais l’inverse est également vrai. Notre flore intestinale détermine aussi notre réponse aux traitements, suggère cette étude de l’Université Kumamoto (Japon), présentée dans la revue Molecular Pharmaceutics. Perturbé, notre microbiote peut ainsi non seulement réduire considérablement l’efficacité d’un traitement, mais aussi favoriser la survenue d’effets secondaires. Déjà condition de bonne santé, le microbiote intestinal se révèle ici comme un régulateur d’efficacité thérapeutique. On sait maintenant que le microbiote intestinal a de multiples influences sur la santé humaine, cette étude montre son effet possible sur la réponse de Lire l’article…

CANCER PRIMITIF INCONNU: Le test épigénétique qui diagnostique l'origine de la tumeur – The Lancet Oncology

Environ 5% des patients atteints ont un cancer dont le site d’origine reste inconnu. Prendre une décision thérapeutique sans connaître le site primitif de la tumeur est alors un véritable défi. Mais comment identifier les cellules d’origine ? Plusieurs équipes ont déjà tenté de relever ce défi, dont cette équipe de l’IDIBELL-Bellvitge Biomedical Research Institute (Barcelone) qui présente, dans le Lancet son test épigénétique pour diagnostiquer les cancers primitifs inconnus. Chez les patients atteints d’un cancer, le diagnostic initial comprend le plus souvent la détection de la tumeur primaire et la présence ou l’absence de métastases ou de cellules qui Lire l’article…

MÉMOIRE: La stimuler la nuit avec la stimulation cérébrale magnétique – Current Biology

En ciblant un type spécifique d’activité cérébrale pendant le sommeil, par stimulation magnétique cérébrale non invasive, ces chercheurs de Caroline du Nord montrent qu’il est possible de renforcer la mémoire chez des personnes en bonne santé. Des conclusions présentées dans la revue Current Biology qui ouvrent de nouvelles pistes thérapeutiques pour les patients souffrant de troubles neurologiques dont l’autisme, la maladie d’Alzheimer, la schizophrénie ou la dépression. On sait que le sommeil est un facteur nécessaire à l’apprentissage et à la consolidation de la mémoire, le sommeil paradoxal ou  » REM sleep  » (rapid eye movement) impliqué dans la formation Lire l’article…

LAIT MATERNEL: Le sucre naturel qui protège les bébés contre une infection mortelle – Clinical and Translational Immunology

Un type de sucre qui se trouve naturellement dans le lait maternel de certaines femmes protège le nouveau-né d’une infection mortelle, précisément par le streptocoque du groupe B. C’est la révlation de cette recherche du Centre international pour la Santé de l’enfant de l’Imperial Collège de Londres. Une preuve d’un bénéfice supplémentaire du lait maternel, documentée dans la revue Clinical and Translational Immunology. On n’en finit pas d’en découvrir. Le lait maternel de chaque femme contient un mélange de différents et multiples types de sucres, définis comme  » les oligosaccharides du lait humain « . Ces sucres ne sont pas digérés dans le ventre du bébé Lire l’article…

L'EXERCICE à 65 ans pour réduire de moitié son risque cardiaque – ESC Cardio

La pratique régulière d’une activité physique modérée suffit à réduire de 50% de risque de décès cardiovasculaire chez les plus de 65 ans, conclut cette étude présentée au Congrès de la Société européenne de cardiologie. Si le rôle de l’activité physique dans la prévention des maladies cardiovasculaires (MCV) est bien établi, ces conclusions précisent son bénéfice considérable chez les personnes d’âge mûr. L’étude rappelle ainsi qu’il est important de continuer à pratiquer suffisamment pour rester en bonne santé même si la pratique d’un exercice adapté peut devenir plus difficile avec le vieillissement. L’étude qui a suivi durant 12 ans 2.456 Lire l’article…

ZIKA: Il s'attaque aussi aux fibres sensorielles – Journal of the Neurological Sciences

C’est une nouvelle complication de l’infection au virus Zika, qui est rapportée par cette étude de cas : une neuropathie sensorielle qui se développe à la suite de dommages au système nerveux périphérique. Ainsi, ce patient du Honduras, âgé de 62 ans qui avait voyagé au Venezuela et qui a développé une polyneuropathie sensorielle aiguë au cours de la phase active de l’infection par le virus Zika. S’il s’est finalement remis, sa récupération a pris plusieurs mois. Les chercheurs de la Louisiana State University (New Orleans) et leurs collègues du Honduras et du Venezuela ajoutent ainsi aux complications neurologiques associées à Lire l’article…

OBÉSITÉ: 1 seul facteur, 13 risques de cancers – NEJM

C’est le point de vue officiel de l’International Agency for Research on Cancer (IARC), l’Agence de l’OMS spécialisée dans l’étude des cancers : l’excès de graisse augmente le risque d’anomalies cellulaires et donc le risque de 13 types différents de cancers. Ces travaux présentés dans le New England Journal of Medicine ajoutent 8  » nouveaux  » cancers, à 5 déjà connus comme associés à l’obésité. Ils rappellent certainement l’importance d’un maintien du poids de santé mais aussi la necessité d’adopter un mode de vie globalement sain : car le facteur poids vient souvent se combiner à d’autres facteurs bien connus comme le tabagisme ou l’excès d’alcool, Lire l’article…

ALZHEIMER: THC et autres cannabinoïdes pourraient bien être neuroprotecteurs – Aging and Mechanisms of Disease

En 2015, une équipe néerlandaise avait déjà envisagé de soulager, grâce au Δ-9-tétrahydrocannabinol (THC)- l’un des 2 principaux principes actifs du cannabis- certains symptômes de la démence. Ici, les chercheurs de l’Institut Salk (La Jolla) suggèrent que le THC contribue à éliminer les agrégats et plaques de protéines caractéristiques de la maladie Alzheimer. Ces preuves préliminaires, présentées dans la revue Aging and Mechanisms of Disease suggèrent même un double effet des cannabinoïdes, contre l’inflammation et contre l’accumulation de bêta-amyloïde dans les cellules nerveuses. Ces travaux qui démontrent in vitro la capacité du THC et d’autres cannabinoïdes à réduire les niveaux de protéines Lire l’article…

ANTIBIORÉSISTANCE: Les superbactéries planquent leurs métallo-ß-lactamases – Nature Chemical Biology

Ces superbactéries qui résistent à toutes nos lignes d’antibiotiques, pourrait tuer 10 millions de personnes sur la planète chaque année, d’ici 2050. On a beaucoup écrit sur la superbactérie New Delhi 1 métallo-β-lactamase à la fois multi et hyper-résistante. Ces chercheurs de la Case Western Reserve University décryptent une stratégie clé qui permet à ses bactéries non seulement de protéger mais aussi de diffuser leurs fameux enzymes métallo-ß-lactamases. La découverte d’un talon d’Achille bactérien et d’une nouvelle cible en puissance. Ces dernières années, l’émergence d’entérobactéries productrices de New Dehli métallo- β-lactamase 1 (NDM-1) a été rapportée en Inde (2009), au Lire l’article…

SOMMEIL et APPRENTISSAGE : Les alterner permet de mieux mémoriser – Psychological Science

Cette étude développe l’un des bénéfices du sommeil sur l’apprentissage, en montrant que des épisodes de sommeils entre les différentes phases ou sessions d’un apprentissage vont apporter un double avantage : un temps très réduit de réapprentissage -c’est-à-dire de révision de ce que l’on a déjà appris une première fois- et une mémorisation bien plus solide à long terme. Ces conclusions présentées dans la revue Psychological Science, confirment toute l’importance du sommeil pour la consolidation de la mémoire de long terme. Les scientifiques de l’l’Université de Lyon rappellent que si de précédentes recherches ont déjà suggéré que dormir après un apprentissage Lire l’article…

MÉNOPAUSE: Des facteurs de croissance cellulaire pour redémarrerles ovaires – New Scientist et ESHRE

Utiliser en forte concentration, les mêmes facteurs de croissance que ceux naturellement présents sur le lit d’une plaie et qui vont contribuer à la régénération des tissus et à la cicatrisation, mais cette fois pour remettre en marche les ovaires de femmes tout juste ménopausées…C’est le principe de cette recherche présentée dans la revue New Scientist et lors de la Réunion annuelle de l’European Society of Human Reproduction and Embryology (Helsinki, Finland). Le traitement est déjà documenté en médecine régénérative, c’est le PRP ou  » Platelet-rich plasma « . Le procédé, selon ses promoteurs, permettrait en effet aussi d’inverser la ménopause et donc Lire l’article…

OBÉSITÉ: Perilipine, la protéine qui favorise la dégradation des graisses – Nature Communications

C’est une découverte de chercheurs de l’UT Southwestern Medical Center. Ces scientifiques identifient le rôle jusque-là inconnu, d’une protéine, Perilipine, promoteur de la dégradation des graisses. La protéine souvent située à la surface des gouttelettes de graisse dans les cellules, également particulièrement abondant dans les muscles des athlètes d’endurance, pourrait rétablir une répartition et une combustion plus saines de la masse graisseuse. Un processus et ces conclusions à découvrir dans la revue Nature Communications. Les résultats pourraient avoir des implications importantes pour le développement de nouvelles thérapies de l’obésité et du diabète de type 2, explique le Dr Perry Bickel, Lire l’article…

CURE de JOUVENCE: La rapamycine à nouveau évoquée pour prolonger la vie – eLife

La rapamycine offre des promesses merveilleuses comme son effet  » jouvence  » ou antivieillissement mais entraîne aussi des effets secondaires sérieux. Cette étude américaine, présentée dans la revue eLife, précise la biologie d’un vieillissement retardé par la rapamycine, chez la souris d’âge moyen, ainsi que les effets à long terme d’une thérapie à court terme, sur la santé et la longévité. Découverte dans les sols de l’Ile de Pâques (Rapa Nui), la rapamycine, habituellement prescrite pour comme anti-rejet (Sirolimus) lors de greffes d’organes a déjà été reconnue pour ses propriétés de jouvence cérébrale ou pour ses effets anti-stress. La molécule agit comme Lire l’article…

EXERCICE PHYSIQUE: Une bonne dose éloigne la psychose – Schizophrenia Bulletin

L’inactivité physique est la quatrième cause de mortalité évitable et est aussi nocive que le tabagisme, selon l’OMS. Cependant, les études se succèdent pour montrer tous les bénéfices de la pratique d’un exercice ou d’une activité physique régulière, pour le cerveau aussi :  » Plus de cortex « , plus de connections, plus de neurogenèse, bref une meilleure santé neurologique. Cette étude, britannique, présentée dans le Schizophrenia Bulletin, contribue à cette accumulation de preuves positives en montrant sur un très large échantillon, l’association entre de faibles niveaux d’activité physique et l’incidence de la psychose et comment, finalement, une bonne dose d’exercice physique pourrait contribuer Lire l’article…

SCOLIOSE : Les différents types selon l’origine et la forme – Santé Orthopédique

La scoliose est une déformation tridimensionnelle de la colonne vertébrale et du tronc. En grec, le terme scolios signifie tortueux, ce qui définie bien cette pathologie qui occasionne une torsion de la colonne vertébrale habituellement rectiligne (ou une torsion du tronc) et qui peut mener à des déformations morphologiques du corps et causer de la douleur au dos. La scoliose idiopathique est la forme de scoliose la plus commune à l’adolescence. Environ 2 à 3 % des adolescents en sont atteints. Les filles sont davantage touchées par cette maladie. Les principaux types de scoliose  neurologique : secondaire à une atteinte neurologique, Lire l’article…

PARKINSON: Un biomarqueur non-invasif évident de l'efficacité du traitement? – Neurology

Cette découverte d’une équipe de l’Université de Floride, qualifiée de  » percée  » pourrait améliorer le traitement de la maladie de Parkinson. Il s’agit de suivre par imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) l’activité de certaines zones cérébrales chez les patients atteints de Parkinson et de pouvoir suivre ou détecter leur détérioration progressive. Des observations présentées dans la revue Neurology qui proposent donc une nouvelle méthode non-invasive non seulement de suivi de la maladie mais aussi d’évaluation de la réponse aux traitements. Les traitements actuels de la maladie de Parkinson se concentrent sur le contrôle des symptômes, mais ce nouveau biomarqueur va offrir Lire l’article…

VITAMINE D: Carence in utero et troubles de l'apprentissage chez l'enfant – American Journal of Epidemiology

La vitamine D est primordiale pour le développement in utero du bébé. Et si l’on recommande fréquemment durant la grossesse, une supplémentation en vitamine D, une bonne façon de réduire le risque de  » carencer  » bébé est que la mère profite d’un peu plus du soleil, pour obtenir sa dose naturelle de vitamine D. Cette étude de l’Université de Glasgow montre que des niveaux insuffisants de vitamine D chez les femmes enceintes pourraient entraîner des troubles d’apprentissage chez les enfants. Les conclusions, présentées dans l’American Journal of Epidemiology, révèlent une incidence plus élevée de ces troubles chez les enfants Lire l’article…

ÉPILEPSIE: La pompe ionique qui éteint la crise au niveau du pixel neuronal – PNAS

Cette technologie de pointe qui combine un petit appareil qui détecte le signal initial de la crise d’épilepsie et une micropompe qui délivre à la source un médicament pour l’ »éteindre  » la crise avait déjà été présentée il y a un an dans la revue Advanced Materials. Ces nouveaux résultats d’étude menée sur des "tranches" de cerveau de souris, prometteurs et publiés dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine, constituent un énorme espoir pour les 6% de la population qui souffrent d’une maladie neurologique comme l’épilepsie ou la maladie de Parkinson. Car ce micro-dispositif permet d’intervenir au niveau du "pixel neuronal". Lire l’article…

MÉNOPAUSE: Thérapie hormonale, quel vrai risque de cancer du sein? – British Journal of Cancer

Le THS ou traitement hormonal substitutif peut être très efficace pour soulager les symptômes de la ménopause mais plusieurs risques ont été associés au traitement, dont celui de cancer du sein. Cette nouvelle étude, publiée dans le British Journal of Cancer et menée sur près de 40.000 femmes confirme en effet un doublement à triplement du risque de cancer du sein, avec un THS combiné et de longue durée. Le THS ou traitement hormonal substitutif utilisé pour traiter les symptômes de la ménopause tels que les bouffées de chaleur, est controversé voire abandonné, en raison de risques accrus de cancer Lire l’article…

ARRÊT du TABAC: 3 mois d'abstinence pour retrouver sa dopamine! – Biological Psychiatry

La dopamine est une substance chimique clé impliquée dans la récompense et la dépendance. Après l’arrêt du tabac, 3 mois sont nécessaires à la normalisation des systèmes de dopamine, estime cette équipe de l’Université de Lübeck (Allemagne). Des données présentées dans la revue Biological Psychiatry en forme d’encouragement mais qui suggèrent l’intérêt de développer des médicaments permettant de normaliser plus rapidement le système de la dopamine chez les fumeurs. Car si ces chercheurs estiment à 3 mois, le délai de remise à la normale des niveaux de dopamine, ils rapportent donc aussi le développement, avec le tabagisme, de déficits de la dopamine. Ils Lire l’article…

OBÉSITÉ: Elle guette particulièrement les patients à antécédents de cancer – Journal of Clinical Oncology

On sait que le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque de plusieurs cancers et même des facteurs d’agressivité, en cas de cancer. Cette étude de l’Université Columbia complète la description de cette association néfaste entre obésité et cancer, en suggérant que les survivants de certains cancers ont aussi un risque accru d’obésité. Des données importantes, présentées dans le Journal of Clinical Oncology, qui incitent donc ces patients à surveiller aussi leur poids- notamment pour réduire, aussi, le risque de récidive. Les chercheurs de la Mailman School de l’Université de Columbia révèlent ainsi la prévalence plus élevée de l’obésité Lire l’article…

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr