ZIKA: Il s'attaque aussi aux fibres sensorielles – Journal of the Neurological Sciences

C’est une nouvelle complication de l’infection au virus Zika, qui est rapportée par cette étude de cas : une neuropathie sensorielle qui se développe à la suite de dommages au système nerveux périphérique. Ainsi, ce patient du Honduras, âgé de 62 ans qui avait voyagé au Venezuela et qui a développé une polyneuropathie sensorielle aiguë au cours de la phase active de l’infection par le virus Zika. S’il s’est finalement remis, sa récupération a pris plusieurs mois. Les chercheurs de la Louisiana State University (New Orleans) et leurs collègues du Honduras et du Venezuela ajoutent ainsi aux complications neurologiques associées à Lire l’article…

OBÉSITÉ: 1 seul facteur, 13 risques de cancers – NEJM

C’est le point de vue officiel de l’International Agency for Research on Cancer (IARC), l’Agence de l’OMS spécialisée dans l’étude des cancers : l’excès de graisse augmente le risque d’anomalies cellulaires et donc le risque de 13 types différents de cancers. Ces travaux présentés dans le New England Journal of Medicine ajoutent 8  » nouveaux  » cancers, à 5 déjà connus comme associés à l’obésité. Ils rappellent certainement l’importance d’un maintien du poids de santé mais aussi la necessité d’adopter un mode de vie globalement sain : car le facteur poids vient souvent se combiner à d’autres facteurs bien connus comme le tabagisme ou l’excès d’alcool, Lire l’article…

ALZHEIMER: THC et autres cannabinoïdes pourraient bien être neuroprotecteurs – Aging and Mechanisms of Disease

En 2015, une équipe néerlandaise avait déjà envisagé de soulager, grâce au Δ-9-tétrahydrocannabinol (THC)- l’un des 2 principaux principes actifs du cannabis- certains symptômes de la démence. Ici, les chercheurs de l’Institut Salk (La Jolla) suggèrent que le THC contribue à éliminer les agrégats et plaques de protéines caractéristiques de la maladie Alzheimer. Ces preuves préliminaires, présentées dans la revue Aging and Mechanisms of Disease suggèrent même un double effet des cannabinoïdes, contre l’inflammation et contre l’accumulation de bêta-amyloïde dans les cellules nerveuses. Ces travaux qui démontrent in vitro la capacité du THC et d’autres cannabinoïdes à réduire les niveaux de protéines Lire l’article…

ANTIBIORÉSISTANCE: Les superbactéries planquent leurs métallo-ß-lactamases – Nature Chemical Biology

Ces superbactéries qui résistent à toutes nos lignes d’antibiotiques, pourrait tuer 10 millions de personnes sur la planète chaque année, d’ici 2050. On a beaucoup écrit sur la superbactérie New Delhi 1 métallo-β-lactamase à la fois multi et hyper-résistante. Ces chercheurs de la Case Western Reserve University décryptent une stratégie clé qui permet à ses bactéries non seulement de protéger mais aussi de diffuser leurs fameux enzymes métallo-ß-lactamases. La découverte d’un talon d’Achille bactérien et d’une nouvelle cible en puissance. Ces dernières années, l’émergence d’entérobactéries productrices de New Dehli métallo- β-lactamase 1 (NDM-1) a été rapportée en Inde (2009), au Lire l’article…

SOMMEIL et APPRENTISSAGE : Les alterner permet de mieux mémoriser – Psychological Science

Cette étude développe l’un des bénéfices du sommeil sur l’apprentissage, en montrant que des épisodes de sommeils entre les différentes phases ou sessions d’un apprentissage vont apporter un double avantage : un temps très réduit de réapprentissage -c’est-à-dire de révision de ce que l’on a déjà appris une première fois- et une mémorisation bien plus solide à long terme. Ces conclusions présentées dans la revue Psychological Science, confirment toute l’importance du sommeil pour la consolidation de la mémoire de long terme. Les scientifiques de l’l’Université de Lyon rappellent que si de précédentes recherches ont déjà suggéré que dormir après un apprentissage Lire l’article…

MÉNOPAUSE: Des facteurs de croissance cellulaire pour redémarrerles ovaires – New Scientist et ESHRE

Utiliser en forte concentration, les mêmes facteurs de croissance que ceux naturellement présents sur le lit d’une plaie et qui vont contribuer à la régénération des tissus et à la cicatrisation, mais cette fois pour remettre en marche les ovaires de femmes tout juste ménopausées…C’est le principe de cette recherche présentée dans la revue New Scientist et lors de la Réunion annuelle de l’European Society of Human Reproduction and Embryology (Helsinki, Finland). Le traitement est déjà documenté en médecine régénérative, c’est le PRP ou  » Platelet-rich plasma « . Le procédé, selon ses promoteurs, permettrait en effet aussi d’inverser la ménopause et donc Lire l’article…

OBÉSITÉ: Perilipine, la protéine qui favorise la dégradation des graisses – Nature Communications

C’est une découverte de chercheurs de l’UT Southwestern Medical Center. Ces scientifiques identifient le rôle jusque-là inconnu, d’une protéine, Perilipine, promoteur de la dégradation des graisses. La protéine souvent située à la surface des gouttelettes de graisse dans les cellules, également particulièrement abondant dans les muscles des athlètes d’endurance, pourrait rétablir une répartition et une combustion plus saines de la masse graisseuse. Un processus et ces conclusions à découvrir dans la revue Nature Communications. Les résultats pourraient avoir des implications importantes pour le développement de nouvelles thérapies de l’obésité et du diabète de type 2, explique le Dr Perry Bickel, Lire l’article…

CURE de JOUVENCE: La rapamycine à nouveau évoquée pour prolonger la vie – eLife

La rapamycine offre des promesses merveilleuses comme son effet  » jouvence  » ou antivieillissement mais entraîne aussi des effets secondaires sérieux. Cette étude américaine, présentée dans la revue eLife, précise la biologie d’un vieillissement retardé par la rapamycine, chez la souris d’âge moyen, ainsi que les effets à long terme d’une thérapie à court terme, sur la santé et la longévité. Découverte dans les sols de l’Ile de Pâques (Rapa Nui), la rapamycine, habituellement prescrite pour comme anti-rejet (Sirolimus) lors de greffes d’organes a déjà été reconnue pour ses propriétés de jouvence cérébrale ou pour ses effets anti-stress. La molécule agit comme Lire l’article…

EXERCICE PHYSIQUE: Une bonne dose éloigne la psychose – Schizophrenia Bulletin

L’inactivité physique est la quatrième cause de mortalité évitable et est aussi nocive que le tabagisme, selon l’OMS. Cependant, les études se succèdent pour montrer tous les bénéfices de la pratique d’un exercice ou d’une activité physique régulière, pour le cerveau aussi :  » Plus de cortex « , plus de connections, plus de neurogenèse, bref une meilleure santé neurologique. Cette étude, britannique, présentée dans le Schizophrenia Bulletin, contribue à cette accumulation de preuves positives en montrant sur un très large échantillon, l’association entre de faibles niveaux d’activité physique et l’incidence de la psychose et comment, finalement, une bonne dose d’exercice physique pourrait contribuer Lire l’article…

SCOLIOSE : Les différents types selon l’origine et la forme – Santé Orthopédique

La scoliose est une déformation tridimensionnelle de la colonne vertébrale et du tronc. En grec, le terme scolios signifie tortueux, ce qui définie bien cette pathologie qui occasionne une torsion de la colonne vertébrale habituellement rectiligne (ou une torsion du tronc) et qui peut mener à des déformations morphologiques du corps et causer de la douleur au dos. La scoliose idiopathique est la forme de scoliose la plus commune à l’adolescence. Environ 2 à 3 % des adolescents en sont atteints. Les filles sont davantage touchées par cette maladie. Les principaux types de scoliose  neurologique : secondaire à une atteinte neurologique, Lire l’article…

PARKINSON: Un biomarqueur non-invasif évident de l'efficacité du traitement? – Neurology

Cette découverte d’une équipe de l’Université de Floride, qualifiée de  » percée  » pourrait améliorer le traitement de la maladie de Parkinson. Il s’agit de suivre par imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) l’activité de certaines zones cérébrales chez les patients atteints de Parkinson et de pouvoir suivre ou détecter leur détérioration progressive. Des observations présentées dans la revue Neurology qui proposent donc une nouvelle méthode non-invasive non seulement de suivi de la maladie mais aussi d’évaluation de la réponse aux traitements. Les traitements actuels de la maladie de Parkinson se concentrent sur le contrôle des symptômes, mais ce nouveau biomarqueur va offrir Lire l’article…

VITAMINE D: Carence in utero et troubles de l'apprentissage chez l'enfant – American Journal of Epidemiology

La vitamine D est primordiale pour le développement in utero du bébé. Et si l’on recommande fréquemment durant la grossesse, une supplémentation en vitamine D, une bonne façon de réduire le risque de  » carencer  » bébé est que la mère profite d’un peu plus du soleil, pour obtenir sa dose naturelle de vitamine D. Cette étude de l’Université de Glasgow montre que des niveaux insuffisants de vitamine D chez les femmes enceintes pourraient entraîner des troubles d’apprentissage chez les enfants. Les conclusions, présentées dans l’American Journal of Epidemiology, révèlent une incidence plus élevée de ces troubles chez les enfants Lire l’article…

ÉPILEPSIE: La pompe ionique qui éteint la crise au niveau du pixel neuronal – PNAS

Cette technologie de pointe qui combine un petit appareil qui détecte le signal initial de la crise d’épilepsie et une micropompe qui délivre à la source un médicament pour l’ »éteindre  » la crise avait déjà été présentée il y a un an dans la revue Advanced Materials. Ces nouveaux résultats d’étude menée sur des "tranches" de cerveau de souris, prometteurs et publiés dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine, constituent un énorme espoir pour les 6% de la population qui souffrent d’une maladie neurologique comme l’épilepsie ou la maladie de Parkinson. Car ce micro-dispositif permet d’intervenir au niveau du "pixel neuronal". Lire l’article…

MÉNOPAUSE: Thérapie hormonale, quel vrai risque de cancer du sein? – British Journal of Cancer

Le THS ou traitement hormonal substitutif peut être très efficace pour soulager les symptômes de la ménopause mais plusieurs risques ont été associés au traitement, dont celui de cancer du sein. Cette nouvelle étude, publiée dans le British Journal of Cancer et menée sur près de 40.000 femmes confirme en effet un doublement à triplement du risque de cancer du sein, avec un THS combiné et de longue durée. Le THS ou traitement hormonal substitutif utilisé pour traiter les symptômes de la ménopause tels que les bouffées de chaleur, est controversé voire abandonné, en raison de risques accrus de cancer Lire l’article…

ARRÊT du TABAC: 3 mois d'abstinence pour retrouver sa dopamine! – Biological Psychiatry

La dopamine est une substance chimique clé impliquée dans la récompense et la dépendance. Après l’arrêt du tabac, 3 mois sont nécessaires à la normalisation des systèmes de dopamine, estime cette équipe de l’Université de Lübeck (Allemagne). Des données présentées dans la revue Biological Psychiatry en forme d’encouragement mais qui suggèrent l’intérêt de développer des médicaments permettant de normaliser plus rapidement le système de la dopamine chez les fumeurs. Car si ces chercheurs estiment à 3 mois, le délai de remise à la normale des niveaux de dopamine, ils rapportent donc aussi le développement, avec le tabagisme, de déficits de la dopamine. Ils Lire l’article…

OBÉSITÉ: Elle guette particulièrement les patients à antécédents de cancer – Journal of Clinical Oncology

On sait que le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque de plusieurs cancers et même des facteurs d’agressivité, en cas de cancer. Cette étude de l’Université Columbia complète la description de cette association néfaste entre obésité et cancer, en suggérant que les survivants de certains cancers ont aussi un risque accru d’obésité. Des données importantes, présentées dans le Journal of Clinical Oncology, qui incitent donc ces patients à surveiller aussi leur poids- notamment pour réduire, aussi, le risque de récidive. Les chercheurs de la Mailman School de l’Université de Columbia révèlent ainsi la prévalence plus élevée de l’obésité Lire l’article…

ÉPILEPSIE: Les antiépileptiques fauteurs aussi de troubles psychotiques? – Brain

Les patients épileptiques ont une vulnérabilité toute particulière aux troubles psychotiques. Chez ces patients épileptiques et psychotiques, un cas de psychose sur 7 pourrait être attribué à la prise d’antiépileptiques. Ces médicaments peuvent être cause de certains types de psychoses, des troubles encore mal référencés car il n’existe pas de critères de diagnostic précis pour ces troubles pharmaco-induits, que ce soit du côté épileptologie ou du côté psychiatrie. Ces travaux présentés dans la revue Brain contribuent justement à mieux définir et les facteurs de risque et les symptômes de ces troubles encore peu documentés. Des données précieuses pour les médecins Lire l’article…

SANTÉ CARDIAQUE : Les polyphénols renforcent le coeur – Am J Clin Nutr

Selon une nouvelle étude de Harvard, des apports plus élevés en polyphénols tels que les flavanones et les anthocyanines seraient associés à une diminution du risque et d’infarctus chez l’homme. Polyphénols, fruits rouges et agrumes Les flavanones et les anthocyanines sont des polyphénols abondants dans les fruits. Les agrumes regorgent des premiers et les fruits rouges sont d’excellentes sources des seconds. Des travaux antérieurs ont montré que leur consommation était associée à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires chez la femme seulement. Il trouve désormais confirmation chez l’homme, avec cette étude menée conjointement par l’University of East Anglia (Royaume-Uni) Lire l’article…

INÉGALITÉS : Quelle contribution des « Éducations à … »? – Congrès international de Tunisie 

La mondialisation a fait naître l’espoir de parvenir à une réduction des inégalités au sein de nos sociétés. Aujourd’hui, malgré une évolution positive récente au sein de certains pays, force est de constater que cette question des inégalités continue de se poser avec une acuité renouvelée dans un contexte économique, social et environnemental tendu. Les écarts se creusent et se répercutent au niveau de l’accès à l’éducation, aux soins de santé, aux systèmes de gouvernance et aux ressources. De nouveaux problèmes économiques, politiques, environnementaux et éthiques sont apparus et mettent en exergue ces inégalités dans les différentes régions et pays. Lire l’article…

PORPHYRIE: Sa sévérité directement liée à une protéine mutée – Nature Communications

Pourquoi certains patients atteints de porphyrie ont-ils des symptômes sévères et d’autres, avec les mêmes mutations génétiques, des symptômes bénins ? Cette étude répond, en identifiant les mutations d’une protéine spécifique comme un modificateur génétique de la gravité de la maladie. Ces données présentées dans la revue Nature Communications qui intéresseront les familles touchées par la maladie, suggèrent déjà de nouvelles stratégies thérapeutiques. Les porphyries forment un ensemble de 8 maladies métaboliques héréditaires rares caractérisées par des manifestations neurologiques, des atteintes hépatiques, des lésions cutanées ou par la combinaison de plusieurs de ces manifestations. La porphyrie est liée au déficit d’une Lire l’article…

CANCER de l'INTESTIN: Les omega 3 pour doubler les chances de survie – Gut

Les patients atteints d’un cancer de l’intestin peuvent tirer des bénéfices significatifs en termes de survie, d’un apport alimentaire en poissons gras et/ou d’une supplémentation en acides gras omega-3, révèle cette étude, présentée dans la revue Gut. Ces données issues de l’analyse d’un très large échantillon, pourraient, si confirmées, donner lieu à de nouvelles recommandations cliniques. Le rôle des omega-3 commence à être bien documenté dans le cancer, avec des effets préventifs contre certains cancers, comme les cancers du sein et de la prostate. De précédentes recherches ont montré que les acides gras polyinsaturés (AGPI) oméga-3 dont l’acide eicosapentaénoïque (EPA), Lire l’article…

3 commentaires pour cet article

ALZHEIMER: Des antibiotiques contre la démence? – Scientific Reports

Il ne s’agit pas de sortir du  » bon usage  » des antibiotiques et d’ajouter à l’ampleur de l’émergence des antibiorésistances ou encore à l’incidence de la iatrogénie médicamenteuse chez les patients âgés. Cependant la question traitée par cette étude de l’Université de Chicago mérite d’être posée, face à la prévalence croissante des démences avec le vieillissement des populations. Les antibiotiques ont-ils une utilité dans la gestion de la maladie d’Alzheimer ? La réponse est non, cependant l’expérience montre, qu’en modifiant le microbiome intestinal, certains antibiotiques peuvent freiner la progression de la maladie. Bref, une nouvelle voie thérapeutique qui passerait par le microbiote Lire l’article…

CANCER de l'ŒSOPHAGE: Les brûlures d'estomac, signes d'un risque de cancer? – Nature Communications

Les patients atteints de l’œsophage de Barrett (OB), cette complication du RGO (reflux gastro-œsophagien) au cours de laquelle la muqueuse de l’œsophage est remplacée par une muqueuse de type intestinal, ont un risque de développer un cancer de l’œsophage jusqu’à plus de 100 fois plus élevé qu’en population générale. Or le cancer de l’œsophage peut être traité, mais à condition d’être détecté à stade précoce. Ces travaux présentent un test cellulaire, capable de révéler si les brûlures d’estomac ou l’œsophage de Barrett vont évoluer en cancer de l’œsophage. On estime que la prévalence de l’œsophage de Barrett (OB) est d’environ Lire l’article…

PERTE de POIDS : Les probiotiques, l’autre option naturelle et prometteuse – Microbiote

Alors que l’épidémie d’obésité envahit la planète, la perte de poids devient un objectif de santé publique et toutes les options thérapeutiques doivent être envisagées pour enrayer le gain de poids. La priorité va bien évidemment à l’adoption d’un mode de vie sain avec la pratique de l’exercice et une alimentation équilibrée. Cependant d’autres options  » naturelles  » se développent, associées à notre microbiote intestinal ou aux 100.000 milliards de bactéries qui le composent. L’apport de certains nutriments ou de probiotiques qui vont, en régulant notre métabolisme, induire naturellement ou faciliter la perte de poids. Un point sur ces compléments à base Lire l’article…

CICATRISATION: Les glandes sudoripares, l'arme secrète pour mieux cicatriser – Aging Cell

Les plaies mettent plus de temps à cicatriser avec l’âge et parmi les facteurs qui participent à cet impact du vieillissement sur la capacité de réparation de la peau, le rôle majeur des glandes sudoripares eccrines, qui secrètent la sueur à travers les pores situées à la surface du derme. Ces travaux, présentés dans la revue Aging Cell décryptent les modifications, chez les personnes âgées, des mécanismes cellulaires de ces glandes qui favorisent ou retardent la cicatrisation. Les glandes sudoripares eccrines, des acteurs majeurs de la cicatrisation : le rôle dans la fermeture des plaies des glandes sudoripares eccrines, situées sous le Lire l’article…

Le MICROBIOME respiratoire du nouveau-né prédit sa santé pulmonaire à vie – Scientific Reports

On commence tout juste à découvrir et à comprendre l’importance jusque-là insoupçonnée du rôle joué par les bactéries qui habitent notre corps. L’étude du microbiome qui regroupe pour chaque organe ou chaque système du corps différentes communautés et espèces permet d’identifier de nouveaux liens entre microbiote, santé et risque de maladies. Ici, c’est sur le microbiome des voies respiratoires du nourrisson que se concentrent ces chercheurs de l’Université d’Alabama à Birmingham : ils révèlent dans les Scientific Reports que ce microbiome est finalement prédictif du risque de maladies pulmonaires, plus tard dans la vie. Les chercheurs montrent ici que les voies Lire l’article…

COUPLE: Le divorce suit-il une saisonnalité? – Meeting 2016 American Sociological Association Annual Meeting

Cette recherche de sociologues de l’Université de Washington conclut en effet à des pics biannuels dans le dépôt des demandes de divorce. Leurs conclusions, présentées à la 111e réunion annuelle de l’American Sociological Association suggèrent que les dépôts de divorce pourraient être influencés par le calendrier régissant un certain nombre de rituels familiaux. Les vacances en particulier, d’hiver et d’été, pourraient expliquer les pics de dépôts de demandes constatés en Mars et Août, expliquent les chercheurs qui ont analysé les documents déposés dans l’État de Washington entre 2001 et 2015. Ces congés d’hiver, avec les Fêtes de Noël, et d’été, Lire l’article…

OMEGA-3: Le cerveau, l'organe est le plus gras du corps humain, juste après le tissu adipeux – Jean-Marie Bourre, Membre de l'Académie de Médecine

Les oméga-3 sont des graisses (ou lipides, les deux dénominations sont synonymes), présentes en quantités très importantes dans le cerveau. Or, cet organe est le plus gras du corps humain, juste après le tissu adipeux. Avec une particularité insigne : les lipides du cerveau participent presque exclusivement aux structures biologiques qui le constituent (comme à celles du système nerveux, d’une manière plus générale, y compris la rétine), contribuant massivement à ce que l’on appelle les membranes biologiques, et à la myéline (comptant 80% de lipides), qui assure la conduction de l’influx nerveux sur 150.000 km de fibres nerveuses. Situation très Lire l’article…

ALCOOLISME: L'envie de boire a sa signature génétique – PLOS Genetics

Des centaines de gènes et de codes génétiques régulent les gènes liés à l’alcoolisme, concluent ces travaux de recherche présentés dans la revue PLoS Genetics. Des centaines de gènes qui, concrètement, semblent jouer un rôle dans l’augmentation du désir de boire de l’alcool. Alors, certes ces conclusions confirment la complexité des facteurs génétiques de l’alcoolisme mais nous apprennent que certaines voies de régulation critiques impliquant plusieurs des gènes découverts sont impliquées dans cette envie de boire ce qui suggère aussi que des solutions pharmacologiques peuvent être possibles. Les chercheurs des universités de l’Indiana et de Purdue ont mené cette étude Lire l’article…

Le MICROBIOME du nez révèle ses défenses contre Staphylococcus aureus – Frontiers in Microbiology

Staphylococcus aureus est un colonisateur commun du corps humain et si la plupart d’entre nous sommes porteurs de la bactérie, sans tomber malade, S. aureus reste un risque d’infections sévères qui peuvent mettre en jeu le pronostic vital. Ces chercheurs de Cambridge montrent, in vitro, dans la revue Frontiers in Microbiology, et sur des cultures de peau et de tissu nasal, comment les espèces bactériennes Corynebacterium du microbiome contribuent à protéger les humains contre les maladies, en éliminant le SARM. On se souvient de cette récente étude publiée dans Nature, qui explore le milieu bactérien naturel de notre nez, pour Lire l’article…

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr